Des Réunionnais se sont déplacés à Marie Reine de la Paix très tôt le lundi 9 septembre, soit vers 4h. Et c’est en chantant des cantiques qu’ils ont monté les marches vers Marie Reine de la Paix à 5h. Parmi, des religieuses également.

Lisa Jhany, tour opérateur (réceptif), qui a transporté 106 fidèles de la Réunion à Maurice, regroupés en cinq hôtels dans le Nord, explique que ses clients ne voulaient surtout pas manquer de place. Ils désiraient, en effet, être regroupés tous ensemble et avoir les premières places.

« L’attente sera longue. On a prévu de quoi grignoter. Nous avons organisé les petits déjeuners de l’hôtel en petit logements. On est équipé pour la pluie et le vent et les chaises pour les vielles personnes. On a prévu tout ce qu’il fallait pour le pape. On s’arme de patience ce pour cet événement qui a un engouement très fort pour nous », fait comprendre l’un d’eux alors que les premiers rayons de soleil, assez timides, se faisaient voir.

Ils étaient plus d’une centaine arrivés à Marie Reine de la Paix à 5h. Certains ont débarqué depuis 4h. D’autres beaucoup plus tôt. Comme V.E, qui habite un village de l’Est.

Il a monté les marches menant vers l’autel à 1h et était un des premiers sur place, dit-il. Tant et si bien que la police a cru qu’il était un marchand ambulant qui souhaitait s’installer sur le site pour vendre des produits. Mais après vérifications, il a fait comprendre qu’il est venu aussi tôt pour être aux premières loges.

Pas question de rater un tel événement. « Le pape c’est une fois dans la vie. Voire deux pour certains comme moi qui ont connu 1989 », dit M.B, arrivée de Vacoas.

Suivez le direct de la visite du pape ici