Rosario Marianne avait décroché l'or au 100m handisport lors desderniers Jeux des îles.

Cette saison, la Visually Handicaped Persons Sports Federation (VHPSF) a organisé seulement trois compétitions locales. Athlètes et dirigeants ont cependant fait plusieurs déplacements afin de participer à des rencontres internationales. C’est ainsi que l’athlète Rosario Marianne a été le premier handisportif visuel à se qualifier pour les World Para Athletics Championships de Londres, tenus du 14 au 23 juillet dernier, avec un chrono de 25″74 au 200 m, dans la catégorie T11. Il était le meilleur athlète sur le circuit juste avant de démissionner officiellement de Lizie dans la main Sporting Club le mois dernier. D’autre part, la VHPSF a intégré trois nouveaux sports individuels : le judo, le tennis et la natation.

Les championnats nationaux de torball, de goalball et d’athlétisme ont été appréciés par les sportifs, mais seul l’athlétisme avait de réels enjeux, notamment les qualifications pour les Grand Prix internationaux, entre autres. « Nous avons pu observer un bon niveau cette année et nous souhaitons obtenir plusieurs athlètes classifiés. Nous avons deux jeunes qui progressent assez rapidement, Andora Asson et Kesaven Narainen. Avec eux la relève est assurée », fait ressortir Jean Ian Permal, entraîneur national de la VHPSF.

En effet, comme cela fait pratiquement deux ans que la VHPSF bénéficie des services d’un classificateur international, l’instance fédérale locale suit de près l’évolution visuelle de tous les athlètes chaque six mois. Des détections ont également été faites cette année afin d’augmenter le nombre d’athlètes licenciés à la VHPSF, mais il n’y a pas vraiment eu un bon retour de ce côté car « les parents ont souvent tendance à surprotéger leurs enfants qui ont une déficience visuelle. Il y a un gros travail à faire de ce côté », soutient Jean Ian Permal.

En ce qui concerne Rosario Marianne, médaillé d’or au 100 m lors des Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) 2015, il s’entraîne à présent avec le club Magic de la Physically Handicaped Persons Sports Federation (PHYSFED) et a rejoint son ancien guide Samuel Bousoula. Selon le sprinter, il a démissionné de son club et non de la VHPSF car le comité refusait de réintégrer Samuel Bousoula en raison de certaines contradictions avec la Sports Act. Cependant, Jean Ian Permal explique qu’il est évident que quand un athlète n’est plus licencié d’aucun club de la fédération, il ne peut pas se considérer comme étant toujours attaché à la VHPSF. « Comment est-ce qu’un athlète visuel peut intégrer un club pour les handicapés physiques ? Comment participera-t-il aux compétitions internationales ? Il ne pourra passer ni par le club Magic ni la PHYSFED, c’est logique. Quoi qu’il en soit, c’est un athlète qui a fait une très bonne saison et qui a beaucoup à offrir. »

Quant à la pratique de nouvelles disciplines au sein de la VHPSF, l’objectif est d’offrir un espace multidisciplinaire où tous les athlètes peuvent se retrouver. Le tennis, le judo et la natation ont déjà été mis en place cette année. « Quand nous disons qu’un aveugle pratique le tennis, cela peut étonner, surtout à Maurice, car ce n’est pas une pratique courante, mais cela existe. Évidemment, c’est un tennis adapté aux aveugles avec des signaux sonores. Concernant le judo, il me semble que nous sommes le premier pays d’Afrique à se lancer pour les aveugles », déclare Jean Ian Permal. Ce dernier soutient que des compétitions nationales seront organisées dès l’année prochaine dans ces nouvelles disciplines. Le fait d’avoir plus de sports individuels serait une motivation pour les jeunes sportifs. L’année prochaine, la VHPSF compte donc organiser plusieurs rencontres régionales dans diverses disciplines.

Pour finir, le président de la VHPSF, Reynolds Permal, estime que 2017 a été une année d’innovation. « Nous pourrons enfin être entièrement en règle avec la Sports Act en 2018 et évidemment notre objectif principal demeure les JIOI 2019. Les hauts et les bas que nous avons eu cette année nous serviront pour la saison prochaine. »