Un ouf de soulagement pour les habitants de Sable Noir. Les travaux de construction du pont dans le quartier démarreront enfin cette semaine. Le “Work Order” a été alloué et d’ici trois mois, un nouveau pont, au coup de Rs 8 millions sera opérationnel. Une fois cette construction effectuée, les officiers de la National Development Unit (NDU) procéderont à la destruction de l’actuel ponton (culvert), dont les habitants craignent une inondation en cas de grosses pluies, car formant un goulot d’étranglement aux abords de plusieurs maisons.
Leur crainte: être une nouvelle fois envahies par les eaux comme le 30 mars 2013. Un véritable cauchemar que les habitants de Sable Noir ne veulent surtout pas revivre. D’où leurs maintes doléances pour que les travaux d’aménagement de drains et autres infrastructures dans leur région pour freiner la montée des eaux soient terminés au plus vite. Si les drains ont été construits et agrandis par endroit, c’est le ponton se trouvant à proximité des maisons qui sème la crainte chez les habitants de Sable noir. Pour cause : le canal d’évacuation qui transite sous ce ponton, qui forme un goulot d’étranglement aux abords des maisons risque de déborder en raison de son étroitesse, estiment les habitants. Après maintes représentations auprès des autorités, des banderoles et une manifestation la semaine dernière pour alerter l’opinion publique et le gouvernement, leurs doléances ont fini par être entendues. Le ministère des Infrastructures publiques a procédé la semaine dernière à l’allocation du “work order”, obtenu par System Builders Ltd. “Il s’agit d’un on-going projet qui était à l’agenda du ministère”, précise-t-on au ministère, faisant ressortir que les techniciens de la NDU se sont rendus sur place pour une visite du site et une réunion d’explication avec les habitants. Hurrydeo Bholah, chief project manager de la NDU indique qu’après cet exercice d’explications, “les habitants de Sable Noir ont compris que nous avons mis tout en oeuvre pour éviter des catastrophes”. S’agissant du ponton qui doit être démoli et qui constitue la crainte majeures des habitants de Sable Noir, la NDU explique que rien ne peut être fait avant la fin des travaux du nouveau pont. “Autrement les habitants n’auront aucun passage”, dit Hurrydeo Bholah. Ils devront prendre patience au moins trois moins. Et la NDU assure que “même s’il y a des grosses pluies, il n’y a pas de risques d’inondations à Sable Noir. Nous avons creusé sous le ponton, et des drains ont été élargi”. Ce qui a rassuré les habitants de la localité, qui espèrent ne pas subir la même catastrophe du 30 mars 2013…