L’unique rassemblement du Club Maurice en vue des prochains JIOI, qui se tiendront du 19 au 28 juillet à Maurice, a vu la nomination du porte-drapeau et des capitaines des équipes masculine et féminine, hier, au Château de Réduit.

Noémie Alphonse est devenue, hier, la première handisportive à être désignée porte-drapeau, alors que la lanceuse Jessika Rosun et le badiste Julien Paul ont été nommés capitaines des sélections féminine et masculine.

Jessika Rosun et Alexandre Bongout, qui suppléait Julien Paul, entourant Noémie Alphonse lors de la présentation hier

Ambiance chic, mais détendue, loin des terrains : le ministère de la Jeunesse et des Sports a mis les petits plats dans les grands pour choyer « ses » athlètes. D’ailleurs, le parterre d’invités s’y prêtait. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth et le président de la République par intérim, Barlen Vyapoory, et le ministre de la Jeunesse et des Sports, Stephan Toussaint ont eu des mots encourageants pour les athlètes. « Nous devons remercier le Premier ministre et ministre des Finances pour l’énorme somme investie pour la préparation des JIOI », a souligné Stephan Toussaint, citant, au passage, les travaux de rénovation, la préparation des athlètes et la mise en place de la logistique autour des Jeux. Il a, par ailleurs, exhorté les athlètes à rester fair-play et et prôné la tenue de Jeux propres.

Un exemplaire des tenues et des accessoires qui seront offerts aux athlètes pour les Jeux

Pravind Jugnauth s’est lui aussi félicité de la tenue ds 10es Jeux à Maurice, saluant la contribution des différentes parties. « Je suis fier de dire que Maurice est reconnue pour son sens de l’accueil et son sens de l’hospitalité. Tous ces ingrédients feront que les Jeux seront un succès », a ajouté le Premier ministre.

Philippe Hao Thyn Voon, président du Comité olympique mauricien (COM) n’a pas manqué lui aussi de battre le rappel des troupes, tout en remerciant le gouvernement pour sa contribution dans l’obtention des Jeux. « Il faut reconnaître les investissements consentis. Je tiens d’aillers à adresser un grand merci au gouvernement et à encourager les athlètes à se dépasser pendant les Jeux. »

La parole à…

Noémi Alphonse au centre, porte-drapeau pour les JIOI entourée de Jessica Rosun, lanceuse de javelot, capitaine chez les filles et du badiste Julien Paul

Noémie Alphonse : « Une motivation de plus »

En devenant la première handisportive à ouvrir la marche lors de la cérémonie d’ouverture, Noémie Alphonse a écrit une belle page de son histoire. « C’est une motivation de plus. J’étais vraiment excitée quand on me l’a annoncé. On m’a demandé de garder le secret. J’ai dû aller dans le champ de cannes à coté de chez mon grand-père pour pouvoir parler », dit-elle.

Elle aura désormais à coeur de donner l’exemple. « Ma course est prévue le 26 juillet à 16 heures. J’espère pouvoir apporter ma contribution à l’équipe de Maurice. »

 

 

 

 

 

Jessika Rosun, capitaine de l’équipe féminine : « Un peu de pression »

La lanceuse Jessika Rosun a déjà occupé cette fonction. Pour les JIOI de 2015, elle avait été désignée capitaine et avait ramené l’or au lancer du javelot. L’histoire se répètera-t-elle ? « Ca me met un peu de pression. Mais on vous rendra fiers », promet-elle.

Pour elle, grimper à nouveau sur la plus haute marche du podium figure en premier sur la liste des objectifs. « Je me vois bien gagner l’or encore une fois. Et puis, mon rôle de capitaine veut aussi dire être présente pour tous les sportifs. »

Julien Paul, capitaine de la sélection masculine : « Allé Moris »

Actuellement en déplacement dans le cadre de sa préparation, le badiste Julien Paul a tenu a adresser ses remerciements à tous ceux qui croient en lui. « Je pense ici au ministre Toussaint, qui m’a fait un grand honneur. Je tiens aussi à remercier mes camarades. Je compte sur le soutien du public. Allé Moris. »