[Vidéo] Incursion à bord de l’INS Sujata, navire de la marine indienne

1329

L’INS Sujata, navire de la marine indienne, a tenu le jeudi 14 mars une démonstration d’opérations en haute mer. Sous les instructions du Ship Commander, RK Singh, et du Senior Officer of the Squadron, le captaine Varun Singh, les différents exercices ont été menés avec succès, et ce, avec la collaboration de la National Coast Guard de Maurice. Quatre opérations les unes plus périlleuses que les autres ont agrémenté cette demi journée et permis de constater l’efficacité des unités maritimes.

Intrusion dans la zone de sécurité

Quand une embarcation s’approche de l’INS Sujata, un message lui est envoyé pour l’avertir de s’éloigner. Si malgré cette première communication l’embarcation poursuit son approche, une alarme stridente est sonnée, puis, un « warning shot » est tiré en direction de l’embarcation. Entre-temps, deux officiers indiens arment l’imposant canon se trouvant au milieu du pont, se préparant à faire feu à tout moment si nécessaire.

Visit Boat Search and Seizure (VBSS)

La deuxième opération a été menée par la Marine Special Force de la National Coast Guard de Maurice. Des officiers armés accostent l’INS Sujata, prise d’assaut par des pirates. Une équipe armée se dirige vers la salle des machines, une autre vers la cargaison et la dernière sur le pont. La recherche peut être « compliant », où l’équipage de l’embarcation accepte la fouille, comme « non-compliant », où l’exercice se déroule alors sans l’accord de l’équipage. L’équipe de la VBSS peut, en outre, prendre les commandes d’un navire pour le diriger vers une région sécurisée.

Flypast

La troisième opération constitue une démonstration de Flypast, lors de laquelle le Dornier, avion de la National Coast Guard, effectue deux vols, une à haute altitude et une à basse altitude. Cela entre deux rangées de bateaux. Le Dornier est un « medium range surveillance aircraft » capable de voler à une vitesse de « 200 noeuds ».

Transfert d’un navire à un autre

Deux “gunline shots » sont tirés de l’INS Sujata vers l’INS Shardul afin de permettre le transfert de cargaison et d’individu d’une embarcation à l’autre sans s’arrêter de voguer. L’une des cordes sert à mesurer la distance entre les bateaux grâce ont pavillon qui y sont rattachés. L’autre, quant à elle, sera utilisée pour le transfert. Une troisième peut être attachée à celle-ci pour servir de pont et ainsi permettre l’échange de cargaisons plus lourdes.

L’opération nécessite une parfaite cohésion entre l’équipage des deux navires qui se coordonnent grâce à des communications vocales et gestuelles. Sur l’INS Sujata, une trentaine d’officiers sont mobilisés pour veiller à ce que les cordes soient idéalement tendues. Différentes instructions sont données à vive voix par des officiers à travers des haut-parleurs.

Salutation

Pour clore cette matinée de démonstration, les membres de l’INS Sujata se regroupent sur le quai afin de saluer les autres embarcations ayant participé à cet exercice, soit le Baracuda, le Valiant, le Victory et le Guardian. Le navire indien regagne sereinement le port à 13h25.