« Bannla ti al rod bwar zot. Zis mwa ek mo kouzin ti azin ». Sur son lit d’hôpital, Elisey Dorliska, 18 ans, retrace les instants qui ont précédé l’accident fatal de Rose-Belle, qui a fait six morts dans la soirée de samedi à dimanche.

A Résidence Bethléem, Rose-Belle,  la famille des victimes se livre. La tante de Rody Catherine, 20 ans, raconte le dernier échange qu’elle a eu avec ce dernier. De son côté, la soeur d’Adel Catherine, 18 ans, se souvient avoir eu un mauvais pressentiment la dernière fois qu’elle a vu son frère.

« Pou mwa, li ankor pe vini », confie-t-elle.

Samedi vers 10h30, Ismael Sabine Daniel, 15 ans, Ezechiel Alde Sabine, 17 ans, Ryan Nadal, 14 ans, Jean Nathaniel Adel Catherine, 18 ans, Jean Rodie Catherine, 20 ans, et Elisey Dorliska, 18 ans, prennent place à bord d’une Hyundai Matrix conduite par Jacques Desire Nadal, 46 ans.

Ses amis et proches se rendent à la boutique du coin pour s’acheter à boire.

« Li ti pe roul pre lor 120-130 (km/h) zis lor sa ti bout la », relate Elisey Dorliska, qui soutient qu’avec son cousin, Ezechiel Alde Sabine, ils ont demandé au chauffeur de ralentir. En vain.

La voiture fait une violente sortie de route. Seul Elisey Dorlisk sort vivant de l’amas de ferraille. Il a le fémur fracturé et doit subir une intervention chirurgicale demain.

« Depuis l’accident, j’ai un blackout. Je ne sais pas ce qui s’est passé », soutient-il.

Les funérailles des victimes ont eu lieu hier.