À part la police, c’est à la Mauritius Society for Animal Welfare (MSAW) que de nombreux cas de maltraitance envers les animaux sont rapportés. Ce refuge pour les animaux abandonnés dit défendre la cause animale, les soigner, les recueillir dans l’espoir qu’ils trouvent un nouveau foyer. Mais des vidéos et photos qui ont circulé sur le web depuis le début de la semaine sont loin de correspondre à cela.
Les victimes sont des chiens errants, mais aussi des chiots qui attendent une éventuelle adoption. Depuis le début de cette semaine, une vidéo choc est diffusée sur internet et montre les conditions des chiens dans le couloir de la mort à la MSAW. La vidéo montre un homme tenant une barre de fer et s’apprêtant à donner des coups à un chien au regard supplicateur et sans défense. D’autres images dénoncent les règles bafouées, comme les injections léthales directement dans le coeur sans avoir endormi l’animal. Le vétérinaire Sam Naraina- Poulay précise que «par respect pour les animaux, il faut les anesthésier d’abord afi n d’éviter des souffrances atroces. Sans anesthésie, l’animal ressent l’arrêt cardiaque, le traumatisme pulmonaire et la déconnexion du cerveau. Il souffre atrocement et comme si cela ne suffi sait pas, il ne meurt pas tout de suite et agonise pendant des heures. C’est une pratique qui est réservée seulement aux vétérinaires. Or, on voit bien sur la vidéo qu’elle n’a pas été pratiquée par un vétérinaire».
Maladie infectieuse et dangereuse
À Maurice, le Animal Welfare Act autorise l’euthanasie. «A stray dog caught within any airport, seaport or hospital compound shall forthwith be euthanised». Il stipule aussi que tout chien errant n’ayant pas été réclamé ou qui souffre de maladie infectieuse et dangereuse peut être euthanasié. Selon Lucy Ramlochun de PAWS, «the MSAW has broken every cruelty law in the Animal Welfare Act. It is an absolute disgrace that an Animal Welfare organization can act in such a barbaric and cruel way towards animals. There is no excuse. All employees of MSAW, from dog catchers to managers, should take responsibility». Pour elle, «the majority of tourists, particularly those from UK and Germany, love animals. They are saddened to see such a lack of care in this country. Many take animals home with them at great expense». Suite à l’article paru jeudi sur Daily Mail Online intitulé «Stray dogs are rounded up, tortured and killed in Mauritius », des réactions des internautes fusent. «People should stop going there. Let them lose tourists for it, rather than gain tourists, as they think will happen… I’d rather visit an island full of strays that this, I have never been and I don’t think I will» ou encore : «I’ve been on Holiday to Mauritius and as a dog lover I will not be back and ensure others don’t.» Dans l’article on pouvait lire : «The mass slaughter of stray dogs in Mauritius is absolutely sickening. No one in their right mind would condone killing an animal in this way… This barbarity has to stop once and for all. It provides no solution to the size of the stray population which can only be managed by a long-term, comprehensive sterilisation programme.» Le ministre de l’Environnement, Raj Dayal, a pour sa part déclaré dans une conférence de presse qu’»il est de notre devoir de protéger notre environnement et les chiens errants font du tort à notre image et à notre environnement… Que ceux qui pointent du doigt la cruauté envers les chiens errants viennent de l’avant avec d’autres solutions à ce problème».