Le groupe Mauritius Commercial Bank a enregistré des profits après impôts en hausse de 4,9%, soit Rs 4,3 milliards, à la fin de l’exercice financier 2012-13 au 30 juin dernier comparativement à l’année dernière. Même si la satisfaction est de mise compte tenu de la conjoncture économique délicate, la MCB met en exergue les risques de ralentissement que constituent le taux de croissance mitigée et la baisse dans le niveau des investissements privés.
« Growth in business activity was restrained by the testing economic climate domestically and abroad, with operations being further impacted by country-specific difficulties. Especially, credit demand in Mauritius was affected by the sluggish evolution of private investment. Besides, margins were somewhat squeezed by stiffer competitive pressures in specific market segments as well as unfavourable dynamics in the money and foreign exchange markets. Moreover, our impairment charges posted a significant increase, mainly explained by provisions made to cater for some non-performing exposures within the Bank’s Global Business portfolio », souligne le Chief Executive (Group) de la MCB, Pierre-Guy Noël, dans le Group Management Statement. À cet effet, les prévisions pour les Non-Performing Loans sont estimées à Rs 1 milliard pour l’exercice financier.
Poursuivant son analyse de la performance du groupe MCB et des perspectives, Pierre-Guy Noël souligne que « cette situation pourrait changer uniquement si le pays adopte un programme de réforme économique comprenant l’introduction de mesures d’envergure visant à booster la compétitivité nationale. » Dans la stratégie en vue de relever les défis qui se présentent, le groupe MCB compte approfondir et renforcer ses opérations sur le front de ses opérations outbound. « The Group will seek to further expand its outbound operations, with key focus on deepening its market positioning in sub-Saharan Africa given the latter’s appealing prospects », ajoute-t-il.
« Les activités de la MCB à l’international, notamment en Afrique et dans la région, continuent d’être porteuses. L’amplification continue des activités de Trade Finance (financement du commerce international) à l’étranger ont fait grimper les recettes liées aux frais et commissions par 18% pendant l’année financière, atteignant Rs 2,6 milliards à la fin de celle-ci. À ce jour, 46% des bénéfices réalisés par le groupe MCB proviennent de l’international », note le communiqué officiel à cet effet.
En 2012-13, le Net Interest Income de la MCB a augmenté de 10% pour crever la barre des Rs 7 milliards. Cette performance est qualifiée d’encourageante « dans un contexte caractérisé par une baisse dans la demande de crédit sur le marché local, une pression sur les marges découlant d’une intensification de la compétition et le faible rendement des Treasury Bills. »