Le restaurant librairie l’Atelier vient d’ajouter un nouveau type de rendez-vous à ses activités culturelles, le Kass poz, pour ceux qui à l’heure du déjeuner s’offriraient bien une petite conversation autour d’un livre ou avec un écrivain…
L’Atelier organise régulièrement des expositions artistiques, des lancements de livres et des soirées ciné-club. La semaine dernière le restaurant librairie a lancé ses soirées Koz kozé en réunissant Richard Sedley Assonne, Nandini Bhautoo Devnarain et Alain Muneean sur le thème « Mo-mots-maux : quelle place tient le livre dans notre vie ? ». Catherine Boudet devait jouer le rôle de modérateur pour faire communiquer ces personnes d’horizons et de profils différents, réunies ici sous une même passion, et de les faire échanger avec le public.
Avec Kass poz, l’Atelier propose cette fois une pause entre 11 h 30 et 15 h le mardi 8 afin de découvrir un livre et son auteur. Ainsi Adrien Caraguel, auteur franco-algérien, pourra-t-il parler à qui veut bien l’entendre de son récit Les noyaux d’abricots, itinéraire d’un enfant d’Algérie. Ce livre récemment édité chez L’Harmattan, raconte les pérégrinations d’Adrien un adolescent de 16 ans qui accompagne son père à dos de mulet dans les montagnes de Kabylie avant la Seconde guerre mondiale. Ce récit rend palpable l’Algérie coloniale, la vie et les rêves de la jeunesse kabyle où s’inscrivent déjà les prémices de la guerre d’Indépendance. Adrien nourrit déjà une passion pour les avions et le pilotage, qui sera confortée par le débarquement anglo-américain dès 1942.
Né en Algérie, Adrien Caraguel vit et travaille à La Réunion. Il a été tour à tour aiguilleur du ciel à Aix-en-Provence, puis, instituteur dans différentes villes d’Algérie. Il quitte le pays natal en 1955 pour exercer en tant que professeur d’histoire-géographie à La Réunion, où il deviendra par la suite directeur de collège. Il a participé en tant que consultant à la restructuration du système éducatif mauricien et a produit quatre manuels scolaires édités chez Nathan.