Sedley Richard Assonne avait présenté en octobre 2013 un texte sur un des thèmes les plus récurrents de la littérature mauricienne, aux Journée internationales de Formation des professionnels libéraux de France et d’Europe, qui s’étaient alors tenues à l’hôtel Long Beach. Devant un public de scientifiques, de spécialistes des arts et d’économistes, le « vicomte de Roche-Bois » a ainsi parlé de ce qu’il considère comme un véritable personnage de la littérature mauricienne : le bateau. Ce texte, particulièrement riche en citations, qui permet de revisiter notre histoire littéraire, se présente maintenant sous la forme d’un livre agrémenté de nombreuses photographies.
« Le bateau, un personnage récurrent dans l’île Maurice des écrivains d’hier et d’aujourd’hui » se présente sous la forme d’une plaquette suffisamment grande pour laisser les photographies émaner l’agrément visuel des milieux marins sur lesquels voguent les navires. Le poète et journaliste partage ici son expérience longue et riche de la littérature mauricienne, que non content de produire, il lit aussi avec avidité depuis les premiers auteurs jusqu’aux contemporains, dont il fait partie.
Avec cet ouvrage, qu’il présente aujourd’hui au centre commercial de Trianon, à la foire aux livres qu’organise la Bibliothèque nationale, aux côtés sans doute de la réédition récente des romans policiers, Robis et Zan Balak, l’auteur ici ne nous mène pas en bateau puisqu’il démontre avec d’innombrables citations toute l’étendue métaphorique de cette coque qui nous transporte ou nous coule, mais nous fait toujours tant voyager…