Avec Ludo le dodo, les éditions Vizavi s’adressent pour la première fois aux tout petits, ces bouts de choux qui font leurs premiers pas dans la vie, au sens propre comme au figuré, et qui découvrent ce qui les entoure de leurs grands yeux écarquillés. Ludo fête ses trois ans et son histoire nous est racontée par Céline Chowa, qui enseigne à l’École du Nord depuis 2004. L’illustrateur Henry Koombes a épuré son dessin et travaillé ses couleurs de sorte à faire de cet anniversaire une vraie fête mauricienne.
En s’adressant aux petits à partir de deux ans, l’objectif d’ouvrages tels que Ludo le dodo est de les mettre en contact avec les livres bien avant qu’ils soient en mesure de lire eux-mêmes les textes, pour qu’ils en fassent leur ordinaire. La lecture accompagnée avec les parents ou les plus grands, fait du livre aux images chatoyantes un support de dialogue, de jeu et de partage qui enrichit sa relation avec son entourage, éveille sa curiosité et le familiarise avec le livre en l’insérant dans son environnement quotidien à côté des jouets et autres tablettes.
« Bonjour ! Je suis Ludo le Dodo et je vis à l’Île Maurice ! Et toi, comment t’appelles-tu et où habites-tu ? » Dès ses premiers mots, ce bébé dodo invite le jeune lecteur ou la jeune lectrice à se faire connaître et à parler de lui ou d’elle. Le texte est truffé de petites questions, de relances qui ravivent page après page l’attention, titillent le sens de l’observation et l’incitent à une lecture active. Le jeune lecteur est aussi interpellé sur lui-même et ses propres aspirations par rapport ce qui se déroule dans le livre (ses fruits préférés, son instrument favori, etc.). Ce parti pris fait d’emblée de ce livre un outil de socialisation et d’échange, où l’enfant apprend à se connaître et se présenter.
L’auteure de l’histoire, Céline Chowa, est connue pour sa pédagogie basée sur l’interactivité. Française mariée à un Mauricien, elle enseigne en primaire à l’École du Nord depuis plus de dix ans. Henry Koombes poursuit quant à lui son travail d’illustrateur ici en simplifiant son trait et ses compositions le plus possible. Écrits en français, les textes ont été traduits par Ameerah Arjanee pour la version anglaise.
Ludo fête ses trois ans, avec sa famille et ses petits camarades, et raconte les préparatifs de la fête qui s’annonce avec beaucoup de joie et d’enthousiasme. Il s’appelle Ludo parce que ce livre est… ludique et qu’il a été conçu par une auteure qui aime amuser les petits avec les mots. Ludo le dodo, Lucien le musicien, Ali d’Australie, Rakesh le roi de la pêche… les rimes et autres allitérations font jouer l’enfant avec les sons, et lui font entendre la musique et le rythme des phrases, qui deviennent sources de réjouissances. Enfin, cet anniversaire permet de découvrir la diversité de la famille de Ludo, qui compte un oncle d’Australie et où toutes les communautés se côtoient, ainsi que celle de ses amis.