Malgré ses 45 ans, Vijay Anand Bundhoo a démontré qu’il possède encore quelques beaux restes. L’ancien Golden Boy, qui avait mené à bon port Gondwana une semaine plus tôt, a remis ça lors de la 32e journée au terme d’un beau finish sur Noah’s Ark dans la troisième épreuve. Avec ce nouveau succès, son compteur affiche désormais trois victoires, alors qu’il fait un bond de huit rangs au classement des jockeys.
Il affichait sa bonne humeur habituelle à sa sortie de la jockeys’ room. « Noah’s Ark avait travaillé en progrès mardi dernier. C ‘est un cheval qui restait sur quelques performances encourageantes et on lui accordait une chance d’outsider samedi, même si sur le papier il affrontait des adversaires coriaces, à l’instar d’Answeringenesis et d’Ice Run qui restaient tous deux sur une note victorieuse. »  De la course, il devait nous avouer qu’elle ne s’est pas déroulée selon ses plans. Parti lentement, Noah’s Ark a longtemps été aperçu en dernière position, mais son jockey a fait preuve de beaucoup de sang-froid pour s’infiltrer le long des barres intérieures afin de régler ses rivaux dans les derniers mètres.
« J’avais comme instructions de prendre un bon départ et de suivre au milieu du peloton à distance raisonnable avant de me manifester en ligne droite. Après un départ manqué, je me suis retrouvé plus en retrait que prévu. Mon cheval a aussi lâché le mors au bas de la descente et à ce moment de la course je me suis retrouvé dans une mauvaise posture, loin des meneurs. J’ai cependant eu la chance que la course soit rondement menée et d’avoir le passage sur les barres intérieures en ligne droite. Mon cheval a merveilleusement accéléré dans les derniers 100m. Je suis très heureux de cette belle victoire. »
Subiraj Gujadhur, qui avait conseillé aux turfistes de suivre de près Noah’s Ark cette semaine, ne tarit pas d’éloges sur la monte du cavalier mauricien. « Je suis très heureux pour Anand Bundhoo, qui nous donne un grand coup de main le matin. Le cheval avait démontré des progrès au courant de la semaine écoulée et avait réalisé un bon barrier trial avec l’apport des oeillères. On avait un silent hope avec lui. Je dois cependant avouer qu’on était inquiets au bas de la descente, car le cheval avait lâché le mors, mais une fois qu’il eut mis la tête à l’ouvrage, j’ai senti qu’il était plein de réserves et je savais qu’il allait faire l’arrivée. »
De Mootahadee qui était en action dans la cinquième course, Bundhoo admet que sa tâche s’annonçait difficile à pareil niveau, de surcroît avec une ligne moyenne. « La course de Mootahadee doit être mise aux oubliettes. De sa sixième ligne et avec la présence de plusieurs chevaux rapides, à l’instar de Step To Fame, Nordic Warrior et Victory Team, qui avaient tiré de meilleurs couloirs, il n’a pu adopter sa tactique favorite, qui est la position tête et corde. Dans ces circonstances, je ne pense pas qu’il aurait pu prétendre à mieux, malgré son poids plume. »