En ce premier dimanche du mois de décembre, les électeurs des villages du centre de l’île étaient invités à accomplir leurs devoir civique en vue d’élire leurs conseillers de village. Une ambiance bon enfant a régné dans les alentours des centres de votes. Les rues des villages étaient plus animées que d’habitude avec les partisans tentant de convaincre à la dernière minute les votants. Malgré un taux d’absentéisme élevé, comme prévu, les élections se sont déroulées dans le calme à l’exception de quelques échanges verbaux entre partisans adverses dans certains centres de votes et qui ont été rapidement calmés par les membres de la force policière et le personnel de la commission électorale.
Chansons modernes et entraînantes, banderoles, rires aux éclats contribuent à dérider l’ambiance dans les villages qui jusqu’ici était calme ces derniers temps. Cela apporte une certaine note de gaieté et de détente, même avec les tables de partis adverses placées l’une très près de l’autre.
Si les bureaux de vote ont ouvert leurs portes dès 7 h, cela n’a pas été le rush lors de la première heure. Il fallait attendre la tranche de 10 h à 12 h pour constater un flot de votants dans les différents bureaux pour cette région de l’île. À St-Pierre, il fallait attendre la fin de la messe dominicale à la Paroisse de St-Pierre pour espérer voir un certain nombre d’électeurs arriver. À 11 h, les candidats s’attendaient à un taux d’abstention élevé pour le village à en juger d’après le pourcentage d’électeurs ayant accompli leur devoir civique. « Si nous gagne là-haut 300 li pou enn record », confie un candidat. Environ 11 677 électeurs étaient appelés à voter pour désigner les neufs conseillers de village. Même son de cloche pour les autres centres de vote où le mouvement a été lent et les gens n’ont pas montré un intérêt accru pour les élections.
Plusieurs raisons sont évoquées : manque d’intérêt, l’indifférence par rapport aux enjeux du scrutin pour le village et les courses hippiques avec le dernier rendez-vous de la saison au Champ-de-Mars. À l’école Révérend Edward Walter de Quartier-Militaire, le mouvement était aussi lent avec à peine 21,2 % des électeurs ayant déjà voté à 11 h. « Pou ena enn peu mouvman apres la priere 1 h », nous lance un candidat. Un taux de 70 % était attendu jusqu’à l’après-midi. Providence fait figure de bon élève avec un taux de vote de presque 40 % enregistré à midi. À entendre les pronostics, le taux de participation franchit toujours la barre des 75 %. « Dimounn vinn vot dan lapremidi », nous dit-on. Malgré le flou dans lequel se trouvaient les candidats au sujet du taux d’abstention ce jour-là, on essaie de se convaincre que « la tendance est bonne ». Certains se disent confiant d’une victoire écrasante sur leurs adversaires. On se passe régulièrement des coups de fil pour connaître le déroulement de la journée ailleurs. « Tou bon la ? Tendans bon ? Ki to pe trouve », demande un candidat à son interlocuteur.