Le Nomination Day dans les 130 Village Council Areas samedi a permis de confirmer une chose : le minimum vital par rapport aux candidatures féminines, soit 30 % aux termes des nouvelles dispositions de la Local Government Act 2011, a été atteint. D’autre part, les consignes de la Commission électorale au sujet de la gender balance ont été suivies à la lettre car les Returning Officers n’ont pas eu à intervenir pour rejeter des candidatures de groupes à ce chapitre.
En attendant le délai pour l’échéance des désistements, demain après-midi, le nombre de candidats contestant les élections villageoises du dimanche 2 décembre où 1 170 sièges sont à pourvoir est de 3 891, dont 1 187 femmes, soit une femme sur trois. Quelque 388 groupes sont en lice alors que le village de Triolet se hisse en tête du classement du plus grand nombre de candidats, soit 85, dont 24 femmes, devant un autre village du Nord, Fond-du-Sac, avec 75. Plaine-Magnien a pu se faufiler pour faire partie de ce groupe avec 59 candidats.
Après la fin du délai pour le désistement, la Commission électorale abordera en collaboration avec l’Imprimerie du Gouvernement l’étape de l’impression des 500 000 bulletins de vote, à être bouclée au plus tard le mercredi 28 novembre. Toutefois, les responsables des 388 groupes inscrits pour les élections municipales doivent soumettre au plus tard mercredi leur Reserve List pour les remplacements éventuels sur les différents conseils de villages en cas de postes vacants car les élections régionales partielles ont été abolies par la loi Aimée.