Vinay Naiko n’avait visité le winner’s enclosure depuis la victoire de Nordic Warrior lors de la 10e journée, soit le 28 mai 2016. Il avait même perdu sa place de titulaire chez  l’entraîneur Alain Perdrau au profit de Swapneel Rama pour manque de réussite, mais, samedi denier, il s’est rappelé aux bons souvenirs de ses fans et de l’entourage de son établissement en menant from start to finish League Of Legends.
«Cela fait plus de 30 ans que je suis dans le giron et c’est tout à fait normal qu’on ait des hauts et des bas que ce soit pour l’écurie, pour l’entraîneur, pour le jockey et même pour les propriétaires. J’ai passé par des moments très difficiles depuis ma dernière victoire» a fait ressortir Naiko. «J’ai connu pas mal de malchance, des circonstances défavorables en course, des lignes pas favorables aux coursiers. Mais, je n’ai jamais baissé le pied. Et je dis un grand merci à Alain Perdrau et à son fils Yannick qui m’ont toujours soutenu. Jamais, ils m’ont découragé et m’ont toujours donné ma chance à l’écurie».
Effectivement, malgré que les first call étaient attribués à Rama, qui avait le vent en poupe, Naiko était toujours au four et au moulin à l’entraînement du yard de Perdrau.
«Il faut le savoir que dans les courses, pour un jockey, il y a beaucoup de pression sur lui venant des commissaires, du public, de l’entraîneur et aussi des propriétaires. Ce n’est pas facile à gérer. Donc, j’étais un peu étouffé. Un moment donné, en accord avec mon entraîneur, j’ai pris du recul. J’ai continué à donner un coup de main à entraîner les chevaux de l’établissement et que j’allais accepter un ou deux montes par journée. J’ai eu alors moins de pression» a-t-il ajouté.
La patience a finalement payé
Naiko a effectivement pris du recul, mais était toujours très affuté lors des training matinaux. «J’étais toujours très discipliné dans mon travail. Et le fait que ce gros stress avait été évacué, je me sentais plus relax. Il y a eu aussi ma mise à pied de deux semaines. J’ai alors profité pour soigner mon genou. On disait que c’était pour cela que je n’arrivais pas à gagner. Tout à fait faux!car cela ne m’a pas gêné avant. J’ai ressenti une légère douleur et mon médecin l’a détecté à temps. Alors , j’ai suivi un petit traitement et depuis ça va beaucoup mieux. Et la patience a finalement payé et après avoir franchi la ligne d’arrivée en premier, je me suis senti soulagé. Je remercie tous ceux qui m’ont toujours soutenu, en particulier Alain et Yannick, ainsi que les propriétaires. Je suis aussi heureux pour ces derniers qui ont pu enfin accueillir leur coursier en vainqueur».
C’est sur un coursier qu’il connait particulièrement bien qu’il a pu renouer avec le succès, à savoir League Of Legends. Il en était à sa cinquième monte sur ce coursier et ce n’est que lui, qui est tous les matins sur son dos.
«Effectivement, je le connais très bien. Il m’a aussi voir de toutes les couleurs. J’ai eu beaucoup
de difficulté avec lui depuis qu’il évolue au Champ de Mars. C’est un jeune cheval et qui prend son temps à s’adapter. Déjà, il aurait pu l’emporter à sa dernière sortie s’il n’avait pas été mis sous pression. Et , il s’est retrouvé au bon moment samedi dernier. Il a eu une course de rêve à l’avant suite à un très bon départ. Comme c’est un cheval assez courageux, il a pu tenir jusqu’au bout. Il a gagné dans un très joli style bien. Je suis très content pour ses propriétaires. Il va progresser davantage et sera très utile pour son entourage à l’avenir».
Naiko était aussi en selle sur le nouveau de Shyam Hurchund Bellicosity et sur Lake Geneva dans la course principale: «Bellicosity est un coursier très valable. Malgré ses 62kgs pour sa première sortie et de surcroit sur 1000m, il a fait une course très honorable pour prendre la troisième place. Il est à suivre pour l’avenir. Quant à Lake Geneva, il semble avoir past his best. Son entourage devra trouver un meilleur engagement pour lui. Dans une autre idée, je suis désolé pour Nodic Warrior qui n’a pas démérité. Il a été battu par un Reim des grands jours».
«Le public doit savoir que je fais toujours de mon mieux. Je souhaite que cette victoire en appelle d’autres. Je vais être réaliste. Je ne vais pas me batailler pour le championnat. Mais, j’espère que la chance va être de mon côté et que d’ici la fin de la saison, je ramène au moins 7 à 8 victoires» a-t-il conclu.