Mine de rien, l’entraînement Allet semble avoir retrouvé une certaine stabilité depuis la victoire d’Isipho le 20 juin dernier puisque Vincent Allet a pu tirer son épingle du jeu lors des quatre dernières journées. La dernière victoire en date porte la marque de Adi Star qui n’a pas déçu ses nombreux partisans – sa cote est passée de Rs 550 à Rs 300 à la fermeture des paris – pour s’illustrer dans le premier kilomètre au programme de la 15e journée.
Darryl Holland, que nous avons rencontré samedi dernier, pense que c’est surtout le fait d’avoir retrouvé son parcours de prédilection qui a aidé sa monture. « Vincent had trained this horse very well but we were struggling to get him on a 1000m. He’s been unfortunately running out of his trip but the horse had shown a bit of speed. I thought it was a match race between my horse and Lord Al but I prevailed. We’ll take the victory and it will be a welcomed one too ».
« Adi Star was indeed well backed but I don’t know who did it. That’s not my concern anyway. He won and that’s it. He did have a better draw than Lord Al and that was an advantage. I thought it was a two-horse race and it turned out that way. He’s the kind of horse that has got plenty of speed. He can go flat out if you try to slow him and that’s why it’s not always easy to control him on 1365-1400m as you saw with Sunil Bhundoo », devait-il poursuivre.
Après Isipho et Dunraven, c’est le troisième engagement bien trouvé de la part de Vincent Allet qui s’est assuré de la participation d’Adi Star samedi dernier. « J’ai décidé d’utiliser mon Trump Card pour Adi Star et cela a heureusement payé. Il n’y avait pas d’autres courses de 1000m pour lui mais il avait besoin des trois courses  auxquelles il a participé. C’est cependant un pur sprinter et je m’attendais qu’il fasse une bonne course aujourd’hui. J’étais un peu inquiet quand on a préparé la course hier. On avait retiré tous les équipements avec lui. Darryl ne comprenait pas pourquoi je faisais cela mais je n’en voyais pas l’utilité vu que c’était une course de 1000m. Le cheval n’a certes pas beaucoup tiré mais il m’a paru un peu keen. Il s’est toutefois imposé et c’est le plus important », devait déclarer l’entraîneur à l’issue de la course.
Des deux autres coursiers alignés par l’entraînement Allet pour le compte de ce 15e acte, Darryl Holland estima que Rock Of Arts manqua de punch, même s’il avait bénéficié d’un suicidal pace – sa monture saigna à l’issue de la course – alors que Parkwood est un inconsistent sort qui n’a rien eu en sa faveur samedi dernier.