Sans tambour, ni trompette, Vincent Allet continue son petit bonhomme de chemin, et ce, malgré l’absence de son jockey titulaire, Darryl Holland, qui est en convalescence dans son pays d’origine après sa chute sur Hot Rocket lors du dix-septième acte. Après Win A Million, conduit à la victoire par l’apprenti Marday une semaine plus tôt, c’est Cinchona que l’entraîneur est allé accueillir sur la grande piste dans une épreuve taillée sur mesure pour lui.
Sur le papier, Cinchona était déclassé par rapport à la plupart de ses adversaires. Deux modestes cinquièmes places ont suffi pour qu’il perde quatre points à l’échelle des valeurs pour passer de la C6&7 (B41) à la C7-9 (0-30). Certes, il n’avait pas hérité du meilleur numéro dans les stalles, mais il surmonta le handicap de sa septième ligne sans grande difficulté, profitant d’une lutte des chevaux de tête pour se placer en cinquième position à la corde avant d’aborder les premiers tournants. L’attaque de Lividus dans la dernière courbe, lui permit de se rapprocher sur les barres avant de bénéficier d’un boulevard à la corde laissé par Obama. La seule menace vint du gris piloté par Daniel Moor, mais bien accompagné par Sunil Bussunt, Cinchona refit son retard pour forcer la différence et ouvrir son compteur au Champ de Mars.
Des autres partants de cet établissement, Isipho, qui participait à la huitième course, était le plus chuchoté. Il ne put toutefois justifier la confiance placée en lui par ses nombreux partisans, demeurant sans accélération dans l’emballage final après avoir été incommodé à 450 mètres de l’arrivée. Surprenant vainqueur au terme d’une épreuve bien ficelée cinq semaines plus tôt, Dunraven sombra cette fois dans l’anonymat. Les conditions étaient pourtant pratiquement les mêmes que la dernière fois, car il portait le même handicap suite à la remise de son apprenti. Il ne put toutefois s’installer en tête cette fois malgré sa deuxième ligne, car ses adversaires du jour ne se montrèrent pas aussi léthargiques.
Hot Rocket joua, lui, une fois de plus de malchance, car il fut impliqué à nouveau dans une chute. Il percuta Blood Buccaneer à 600 mètres du poteau, mais fort heureusement, les conséquences furent moins graves pour son cavalier du jour Sunil Bhundoo. Dans la troisième épreuve, Mighty Mars perdit ses chances au départ. Il mérite d’être surveillé la prochaine fois tout comme Catwalk Model, qui aurait pu aspirer à mieux s’il ne s’était pas usé pour s’emparer du commandement.