Fin tragique pour Rashida Aubeeluck, 61 ans. Cette habitante de la rue Descombes à Caroline, un petit village à proximité de Bel-Air/Rivière-Sèche, a succombé après qu’une vive dispute a éclaté avec son époux Reshad Rujabally, 63 ans. Le drame conjugal s’est joué vers 19 h 30 hier à leur domicile. Son époux a été placé en détention provisoire en attendant sa comparution au tribunal de Flacq.
Selon les premiers éléments de l’enquête menée par la Criminal Investigation Division (CID) de Bel-Air/Rivière-Sèche, les disputes seraient fréquentes entre les deux époux. D’ailleurs, le suspect n’est pas inconnu des services de police, il aurait même selon les enquêteurs une liste non exhaustive de délits à son actif dont celui de vols.
La victime, qui serait une femme battue, n’aurait jamais porté plainte contre son bourreau par amour pour son mari mais aussi pour leur fils. Âgé de 21 ans, ce dernier souffre d’un lourd handicap et ne peut par conséquent pas défendre sa mère. À l’heure actuelle, il a été confié à des proches parents.
Toutefois, avant de rendre son dernier soupir, Rashida Aubeeluck a pu confier son désarroi à son frère lors de son transfert à l’hôpital de Flacq. C’est ce même frère qui serait venu à sa rescousse. Les causes exactes de la dispute sont pour l’heure inconnues. Elle a toutefois rendu l’âme en route. Les policiers n’ont pas voulu se prononcer quant à la cause du décès bien que d’aucuns affirment qu’une crise d’asthme pourrait être à l’origine de sa mort.
Lynché par le voisinage, l’époux a été placé en état d’arrestation peu après les faits. Il n’a pas encore donné sa version des faits. Il fera sa déposition en présence de son avocat avant d’être traduit en Cour de District de Flacq. Dans le milieu de la police, on laisse toutefois entendre qu’une charge provisoire de « Murder » n’est pas à exclure.
L’autopsie de la victime par le médecin légiste de la police, ce matin à l’hôpital Victoria, à Candos, a attribué le décès à un problème cardiaque. À la mi-journée, les enquêteurs ont indiqué que la charge retenue contre son époux est celle de « Failing to provide assistance ». La comparution en cour du suspect était attendue en début d’après-midi.