La série noire de violence domestique se poursuit avec le meurtre, jeudi, de Sridevi (Selvina) Seeneevassen, âgée de 32 ans, habitant Surinam. La victime a été agressée mortellement d’un coup de poignard direct au coeur par son ancien concubin, Kumar Ramdial, aussi connu sous le nom de Vijay, âgé de 43 ans, qui venait d’être libéré de prison.
Kumar Ramdial n’aurait pas digéré le fait que pendant son emprisonnement, Selvina Seeneevassen aurait contracté le nika avec le propriétaire de la maison où elle habitait. Le meurtrier présumé, qui a pris la fuite après avoir commis le crime, a été appréhendé dans le Nord jeudi par des policiers sous la supervision de l’assistant commissaire de police, l’ACP Devanand Reekoye.
En voyant son ancien concubin rôdant dans les parages de sa demeure à Surinam à la mi-journée, jeudi, Selvina Seeneevassen a senti qu’un malheur était proche. Elle devait avertir au téléphone Sameer Bodhee, l’homme avec qui elle avait contracté le nika il y a à  peine quatre jours. Néanmoins, c’était sous-estimer la jalousie qui avait entre-temps aveuglé le dénommé Vijay Ramdial avec ces derniers développements.
Le meurtrier présumé devait surprendre sa victime en passant par la porte à l’arrière de la maison pour lui asséner un coup de poignard direct au coeur. Des témoins affirment que ce crime a été commis en présence des trois enfants en bas âge de la victime. Vijay Ramdial devait quitter les lieux au volant de sa voiture après avoir téléphoné à une des proches de la victime pour lui faire part d’une dernière « surprise ». L’arme du crime a été retrouvée sur les lieux par des policiers appelés en renfort.
Une colocataire de la maison devait faire la découverte macabre. Selon les informations glanées sur place, la victime était encore en vie mais devait rendre l’âme alors qu’elle était transportée d’urgence  à l’hôpital de Souillac par la police. L’autopsie pratiquée par les médecins légistes, dont le Principal Police Medical Officer, le Dr Maxwell Monvoisin et la Dr (Mme) Jankee, a attribué le décès à une « Stabbed Wound to the heart ».
Aussitôt le signalement de l’agresseur confirmé, une chasse à l’homme a été organisée. Vijay Ramdial, qui est connu des services de police dans le nord de l’île pour ses frasques, devait être arrêté. Il a été placé en détention policière et devait comparaître devant la Bail and Remand Court pour le délit de meurtre avec préméditation.
L’agression mortelle de Selvina Seeneevassen a jeté la consternation non seulement dans le village de Surinam où elle avait déposé ses bagages ces derniers temps mais également à Mahébourg, où elle a passé son enfance. Toutefois, la victime est également connue pour son inculpation provisoire dans le meurtre de son ancien époux, Yogen Seeneevassen, le 23 septembre 2012 à Rivière-du-Rempart.
Ce soir-là, une violente dispute conjugale avait tourné au drame à La Clémence, Rivière-du-Rempart, où Selvina Seeneevassen avait agressé mortellement son époux avec un tesson de bouteille. Elle avait plaidé la légitime défense au cours de son interrogatoire par les hommes du chef Inspecteur S. K Beehary pour le meurtre de son époux Yogen, 27 ans, boulanger de profession. Confrontée aux accusations, elle avait soutenu que son époux se montrait régulièrement violent à son égard. Elle était sous le coup d’une inculpation provisoire pour cette agression mortelle.