Dans le cadre d’une campagne de sensibilisation sur la violence sexiste et surtout domestique, le ministère de l’Egalité des Genres, du Développement de l’Enfant et du Bien-être de la famille a mis à la disposition des habitants de Camp Levieux, une caravane de proximité.

Celle-ci se rendra dans les quartiers à risque afin d’informer la population et les victimes de violences domestiques de leurs droits. Ils seront également mis au courant des différents services que proposent le ministère et la Family Protection Unit.

Pour l’inspecteur Jocelyn Mootooveeren, de la Police Family Protection Unit, beaucoup de personnes à Maurice subissent des violences domestiques. « Le problème, c’est la dénonciation. C’est le crime du silence parfait. Notre campagne mène à encourager les victimes à dénoncer leurs agresseurs. Le plus tôt ils les dénoncent, le plus tôt nous trouverons une solution à leur problème ».

Selon Jocelyn Mootooveeren, seulement 40% des cas de violence domestiques sont rapportés avant quatre an de relation. Et 60% des agressions sont rapportées après 10 ans de relation.

Fazila Jeewa-Daureeawo, ministre de l’Egalité des Genres, a soutenu, pour sa part, que la violence domestique concerne toute la population. « Ce n’est pas une chose facile. Il faut l’encadrement de la famille, de la société et du ministère. Maintenant, il ne suffit pas seulement d’augmenter la pénalité, il faut étudier la cause du problème et faire davantage de prévention ».

Les dispositions de la Protection from Domestic Violence Act :

Protection Order : interdit à l’agresseur de commettre de nouveaux actes de violence, le condamnant à une bonne conduite envers la victime (Interim Protection Order – Durée : 14 jours). Cet ordre peut aussi interdire à l’agresseur de s’approcher de la victime et d’avoir un quelconque contact avec elle. Il peut s’étendre sur une période ne dépassant pas les deux ans. Le Protection Order protège le conjoint, l’enfant du conjoint ou tout autre personne vivant sous le même toit.

L’Occupation Order : donne à la victime (conjoint) les droits exclusifs de vivre dans la maison qui appartient à la victime, à l’agresseur ou aux deux. (Interim Occupation Order – durée 14 : jours).

Le Tenancy Order : donne à la victime (conjoint) les droits d’occuper une maison qui est louée. Le conjoint qui paye le loyer continuerait à le faire sauf sur ordre contraire de la cour. (Interim Tenancy Order – Durée : 14 jours).

Pénalités

Le non-respect de cess ordonnances judiciaires constitue une infraction pénale passible d’une amende de :

1ère infraction : Une amende maximale de Rs 50 000 et une période d’emprisonnement ne dépassant pas un an.

2ème infraction : Une amende maximale de Rs 100 000 et une période d’emprisonnement ne dépassant pas 2 ans.

3ème ou subséquente infraction : Une période d’emprisonnement ne dépassant pas 5 ans.