Le rapport du comité national nommé par le gouvernement en avril dernier pour proposer une nouvelle stratégie dans le combat contre la violence domestique est quasiment prêt. Les membres de cet Advisory Committee, présidé par Me Rosario Domingue, ont pris connaissance la semaine dernière du Draft Report et il y a, selon nos informations, une certaine satisfaction sur le contenu. « Il y a eu un bon travail d’ensemble », confie l’un d’entre eux. Le rapport final sera soumis incessamment.
Avec l’approche des élections il semble que la réunion de travail tenue la semaine dernière était la dernière de cet Advisory Committee. Rappelons que cette instance présidée par Me Rosario Domingue était composée d’une quinzaine de personnes représentant divers secteurs, notamment, la police, le Parquet, le ministère de l’Égalité des genres, les députés des deux côtés de la chambre et des ONG engagées dans la lutte contre ce type de violences. Du côté des parlementaires, il y avait Lysie Ribot, Maya Hanoomanjee, Pratiba Bhola et Thierry Henry.
Ceux qui ont participé aux travaux de cet Advisory Committee affirment qu’il y a eu consensus sur l’agenda de travail et qu’ils ont passé en revue tous les aspects du problème. « C’est très positif », laissent entendre plusieurs membres. Une des principales faiblesses dans le combat contre la violence domestique jusqu’ici et qui a été fortement soulignée pendant les travaux est le manque de coordination entre les différents services. Selon nos informations on met l’accent dans ce draft report sur la responsabilité et le rôle de chaque stakeholder et sur le besoin d’une meilleure coordination entre eux. Des nouvelles structures seraient nécessaires dit-on pour s’assurer de cette cohésion.