Depuis mercredi soir, une nouvelle victime de violence conjugale, Nalinee Nobin, 42 ans, habitant Bain-des-Dames, lutte pour sauver sa vie. Elle a été brûlée vive et le meurtrier présumé ne serait autre que son époux, Vivek Nobin, 47 ans, qui a été placé en détention policière depuis jeudi dernier sous une accusation provisoire de tentative de meurtre. Le principal concerné, qui a retenu les services de Me Zakir Mohamed, rejette les accusations portées contre lui par sa belle-mère, Sitadevi Sonea. De leur côté, les enquêteurs du CID de Port-Louis Sud attendent le feu vert des médecins du Princess Margaret Orthopaedic Centre (PMOC) avant de consigner la version des faits de la victime.
Des renseignements glanés de sources médicales indiquent que Nalinee Nobin, vendeuse dans un magasin de luxe, a été brûlée au 3e degré, soit au niveau du visage, du cou, du buste. Il n’y a que ses pieds qui n’ont pas été grièvement touchés. Depuis hier, elle se remet lentement même si son état reste toujours très grave. Les médecins traitants tentent de faire leur maximum pour éviter qu’elle ne perde l’usage de ses yeux. Dans les circonstances, la déposition s’avère cruciale en vue de faire la lumière sur ce qui a pu se passer dans la soirée de mercredi au domicile des Nobin à Bain-des-Dames.
À la suite de ces événements, la famille de la victime s’est scindée en deux camps. L’un mené par sa mère accusant Vivek Nobin d’avoir brûlé son épouse, et l’autre avec pour principale protagoniste l’une des filles du couple, prenant fait et cause pour son père et clamant haut et fort l’innocence de celui-ci. Elle est allée jusqu’à faire état d’un alibi. Mais le fait commun demeure que depuis quelque temps, ce couple battait de l’aile.