Les familles et proches des femmes victimes de violences conjugales, décédées récemment dans des circonstances tragiques, organisent ce mercredi une marche pour la paix. Le départ sera donné à midi au Champs de Mars jusqu’à l’Emmanuel Anquetil Building (ex-Registrar Building), à Port Louis. Objectif : faire prendre conscience aux citoyens de leur responsabilité individuelle dans le maintien de la paix au sein de leur famille tout en sensibilisant sur le refus de la violence et en lançant un signal fort pour que de tels actes ne soient plus tolérés. Patricia Rose, mère de Rachel Rose (22 ans) – tuée par son ex-petit ami en janvier dernier –, ainsi que les parents de trois autres victimes participeront également à cette marche. Pour rappel, Deepa Takoordyal (33 ans), Rachel Rose (22 ans), Selvina Seeneevassen (26 ans) et Jayshree Soohun (35 ans) ont toutes trouvé la mort dans des circonstances tragiques, résultant d’actes de violences perpétrés par leur partenaire.
Plusieurs associations et organismes seront également de la partie, à l’instar de la Women in Networking (WIN) et la ministre de l’Egalité du genre, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille Mireille Martin. A la suite d’une rencontre entre cette dernière et les familles des victimes, il a été convenu que la marche de sensibilisation contre la violence domestique sera désormais organisée par les parents des victimes. Cette décision a été prise après le souhait des familles d’organiser une marche individuelle pour rendre hommage à leurs proches disparus.