Le 13 juillet, Désiré François reprendra ses plus belles chansons lors d’un spectacle prévu au SVICC. Pour offrir de l’espace à la relève, il recevra aussi sur sa scène Virginie Gaspard, Cindia Amerally, Clarel Armelle et Mickäel Pouvin. La première réunion de travail entre les deux chanteuses et lui a eu lieu la semaine dernière dans les locaux de Culture Events, partenaire de l’événement. Une première rencontre marquée par des souvenirs, du partage et des moments d’émotion.

Virginie Gaspard et Cindia Amerally auraient eu la même question à lui poser si nous ne lui avions pas demandé ce qu’il souhaiterait conseiller aux deux chanteuses. Vingt-six ans après avoir été révélé par Separation, Désiré François sait qu’il n’y a aucune formule magique pour permettre à un artiste de durer. Il y a certes le talent, l’effort et l’inspiration, mais aussi des règles fondamentales à observer pour tenir la route. Face à ces deux voix qui incarnent la relève, il donne le ton de cette conversation à cœur ouvert : “Si vous voulez aller plus loin, travaillez vos propres compositions et, surtout, recherchez votre âme. Nous sommes des chanteurs; nous disons que nous avons une voix. Mais c’est l’âme qui exprime ce que nous sommes. Cela, le public le ressent, et c’est ce qui fait toute la différence.”

Chanter pour le public.

Dans le travail de création, il précise : “Quand vous composez, travaillez des morceaux qui s’adressent au public. Quand vous chantez, ne chantez pas pour vous, mais faites-le pour le public et rendez-le heureux.” Sous la varangue créole où se passe cette toute première rencontre entre le trio, la discussion garde un ton courtois et respectueux. Désiré François poursuit : “Nous devons aussi savoir aller vers le public. Surtout, faites attention lorsque viendra le succès. Ne prenez pas la grosse tête, continuez à avancer dans la simplicité. Mo kontan mo inn trouv zot res sinp-sinp, kontign koumsa mem.”

Rencontrant le chanteur de Cassiya pour la première fois, Virginie Gaspard a un peu de mal à masquer sa timidité au départ. Révélée par The Vibe et sa participation à The Voice, elle sera l’une des quatre artistes invités, avec qui le chanteur a voulu partager la scène pour son prochain grand concert prévu au SVICC. “Ce sera pour moi un immense honneur.” Âgée de 30 ans, elle confie avoir grandi avec les chansons de Cassiya et la voix de Désiré François : “Toute ma famille a toujours aimé ce groupe.” Désiré François l’avoue : en jetant les bases de ce concert, Jimmy Veerapin et lui ont passé en revue les artistes qui pourraient être invités. Le responsable de Culture Events lui a alors parlé de Virginie Gaspard : “À ce moment précis, je ne savais pas qui elle était. Je suis donc allé sur internet pour voir. Aussitôt que je l’ai entendue, je n’ai pas eu à réfléchir davantage. En entendant sa voix, j’ai tout de suite compris.”

À l’époque de Separation.

Il est aussi compréhensible que son choix se porte sur l’éblouissante Cindia Amerally-Dupuy, qui compte parmi l’une des meilleures choristes du pays. La chanteuse, qui a sorti son album Mo Liniver Mizikal en 2016, a une riche carrière, qui l’a amenée à collaborer avec de nombreux artistes et groupes en studio, sur scène, dans les hôtels. “Mais je n’avais jamais eu l’occasion de chanter avec Désiré. Ce sera une grande première pour moi.”
C’est un événement marquant dans sa carrière : “Désiré François est mon chanteur local préféré”, insiste-t-elle. Lorsque la nouvelle lui a été annoncée, elle s’est exclamée de joie dans l’autobus où elle se trouvait. Plongeant dans ses souvenirs, la chanteuse raconte : “À l’époque, mes parents faisaient partie de son fan-club. Ils suivaient Cassiya partout, et j’étais toujours de la partie.” Cindia Amerally se souvient encore de l’époque où elle écoutait Separation aux côtés de son père. Ce dernier était aussi chanteur. “Lorsque j’entends Désiré, je retrouve le feeling qui habitait mon père quand il chantait. Les chanteurs de cette génération ont cette chose en commun.”

Le titre égaré.

Le ségatier Clarel Armelle et le chanteur réunionnais Mickaël Pouvin (Éternel) seront aussi présents lors de ce concert, où la partie musicale sera assurée par Cassiya. Assise au milieu de Désiré François et de Virginie Gaspard, Cindia Amerally fredonne un des titres de Cassiya que lui inspire le moment. Il ne lui a pas été facile de choisir la chanson de Désiré François qu’elle reprendra lors du concert.

Virginie Gaspard, elle, s’est décidée depuis quelque temps. Elle connaît l’air et les paroles de la chanson, mais en a oublié le titre. Elle se tourne vers Désiré François en chantant, et ce dernier lui répond en riant : “Je dois avouer que je suis comme toi. Je connais les chansons, mais pas les titres.” Il accompagne la chanteuse à son tour, tout en sollicitant l’aide de son épouse Evelyn pour résoudre l’énigme.

Puisque la glace est bel et bien brisée, le temps semblait venu pour Virginie Gaspard de divulguer un poids qu’elle avait sur le cœur. Elle avait 17 ans; elle se trouvait à Port-Louis et avait vu Désiré François et Tian Corentin à côté d’un marchand de dal puri près de la gare. “J’étais émue. Je vous avais approché pour vous saluer. Mais vous n’aviez pas réagi. Ce n’est pas pour vous le reprocher, mais cela m’avait bouleversée. J’avais déjà une grande admiration pour vous.” Désiré François ne s’explique pas cela. “Si cela s’était produit avant cette période, je t’aurais répondu que c’était parce que je buvais et qu’il m’arrivait d’avoir ce type de comportement.” Pour en rire, on blâmera la mauvaise qualité du dal puri servi ce jour-là… “Mais ce n’est pas grave. Tout est aujourd’hui pardonné”, conclut Virginie Gaspard.

La chanson de Virginie.

Pour ajouter des couleurs à cette première rencontre, la chanteuse a tenu à offrir sa nouvelle composition à ceux présents. Demandant à son compagnon de l’accompagner à la guitare, elle leur dévoile sa chanson, qui n’a pas encore de titre. Une mélodie douce et mélancolique pour accompagner sa voix grave et qui raconte une tranche de sa vie dans un beau texte. Preuve que Virginie Gaspard a une belle route qui l’attend. Une belle pépite qu’elle révélera au grand public au SVICC. Cela ne pourra que satisfaire Désiré François, qui est convaincu de la nécessité pour lui de permettre à la relève de se signaler.

Les plus belles chansons

Un des casse-tête du moment pour Désiré François est d’arriver à établir le répertoire qu’il présentera au public lors de son concert qui a pour thème Les plus belles chansons de Désiré François. Avec une bonne quinzaine d’albums étalés sur vingt-six ans, les “belles chansons” sont nombreuses, d’où la difficulté dans le choix à effectuer. Il reste à l’écoute d’Evelyn François et de Jimmy Veerapin avant de se décider. Marlène, Séparation, Rev nu anset, Diego : “les incontournables” seront là. Reste à compléter la liste…

Mais le chanteur ne se prend pas la tête et affiche la même positive attitude qu’on lui connaît en toutes circonstances. Son épouse le confirme : Désiré François se stresse rarement, contrairement à elle, qui tend à angoisser quand les choses ne semblent pas organisées. “Dans ma tête, tout est déjà là pour le concert. Il y a uniquement à mettre les affaires en place”, ajoute le chanteur, en souriant. “J’espère simplement que toutes les personnes de l’équipe jouissent d’une bonne santé ce jour-là pour que nous soyons en mesure d’offrir un beau spectacle au public.”

Désiré François a voulu faire ce concert au SVICC en réponse à une demande constante de ses fans. Ce public qui l’a soutenu depuis le départ demeure sacré à ses yeux, et il se sent investi d’une mission à son égard. “Le public m’a toujours communiqué son énergie et je lui rends ce qu’il me fait ressentir.”

Sous le regard approbateur de son épouse, Désiré François explique que ce public tient un rôle prépondérant dans sa vie. C’est d’ailleurs pour lui qu’il demeure toujours actif, avec des projets qui reviennent à un rythme soutenu. “Je veux continuer à offrir de la joie et du bonheur aux gens pour qu’ils chantent, dansent, s’amusent, en oubliant le stress et les difficultés de la vie.” C’est aussi pour cela “que j’essaie en permanence de m’améliorer, de me corriger, et que je suis toujours à réfléchir sur une nouvelle mélodie ou un nouveau projet”.

Les plus belles chansons de Désiré François sera habillé d’une nouvelle énergie, et les arrangements de certaines chansons seront revus. Avec le soutien de Culture Events, partenaire de cet événement, une formule sera trouvée pour encourager une meilleure interaction avec le public, qui sera invité à faire partie intégrante du show.
Comment ? Nous y reviendrons…

Billets

Les billets pour cet événement de Culture Events sont en vente à Rs 550, Rs 650, Rs 800 et Rs 1,200. Ils sont disponibles chez Metro Music, Super U (Belle Rose et Grand-Baie), Boulette Palace (Quatre-Bornes), Power Music Shop (Curepipe), Harbour Music (Port-Louis), Deejay Music (Rose-Hill), Master Sound (Bambous), Ahkaye Music (Rose-Hill), et Jurasik Snack (Camp Levieux).