Le Dr Zakir Naik pourra donner sa conférence de deux jours à Maurice aux côtés d’autres confrères internationaux. Le médecin indien et conférencier islamique aura en effet finalement son visa d’entrée, lequel avait été refusé en même temps que celui de son fils.
Le problème a été réglé, a expliqué le team leader de l’Ong Reformus, Zubeid Kurmally, lors d’une conférence de presse hier après-midi au siège du Rabita (Port-Louis), et ce grâce à l’intervention de Navin Ramgoolam. « Tout le crédit va au Premier ministre, qui ne s’est pas laissé influencer par le lobby sectaire de certains », a-t-il déclaré. Poursuivant, M. Kurmally a dit ne pas comprendre pour quelles raisons le Dr Naik, qui a déjà animé des conférences et un dialogue interreligieux à Maurice auparavant, a vu sa demande de visa refusée. « Maurice est un pays multiculturel. Et c’est une démocratie. Alors pourquoi a-t-on refusé son visa au Dr Naik ? » s’est-il interrogé.
L’initiative de la conférence revient à de jeunes musulmans. Ils ont déjà réservé le centre Swami Vivekananda à Pailles, lancé une campagne d’affichage et organisé une collecte de fonds pour financer l’événement. De plus, selon M. Kurmally, un tiers des places ont déjà été réservées. « C’est l’occasion pour les familles mauriciennes d’apprécier les différentes facettes de l’islam et aux musulmans de comprendre leur situation et leur rôle dans un pays multiculturel », a-t-il dit. Le Dr Naik est médecin de profession, mais est aussi un grand conférencier international qui a visité une cinquantaine de pays. Il est le directeur de l’Islamic Research Foundation et de la chaîne satellitaire Peace TV.
Lors de la conférence de presse, Zubeid Kurmally était entouré de plusieurs de ses collaborateurs, à l’instar d’Irshaad Kurmally et de Bassam Khodabaccus. Des dizaines de représentants de différentes mosquées du pays étaient également présents.