Alors que le président de la République du Ghana, John Dramani Mahama, poursuit sa visite à Maurice qui prend fin demain, l’accord sur la création du Technology Park à Accra sera signé cet après-midi. Le protocole d’accord sera paraphé par le ministre ghanéen de la Communication, Edward Omane Boamah et le ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo.
L’accord de cet après-midi portera sur la création d’une compagnie gouvernementale comparable à BPML dans laquelle Maurice détiendra 60 % des actions et les autorités ghanéennes le reste.
Le parc technologique bénéficie d’une aide de 16,5 millions de dollars alors que les promoteurs mauriciens et ghanéens s’attendent à une participation étrangère d’un montant de 250 millions de dollars. Le parc sera construit sur un terrain de 50 acres et comprendra 52 bâtiments de dix étages qui accueilleront à l’instar de la Cybercité à Maurice des compagnies engagées dans les TIC mais également des entrepreneurs en général. L’idée est que chaque bâtiment puisse créer quelque 500 emplois pour les jeunes ghanéens. La construction de la première phase a déjà démarré. Une délégation mauricienne a déjà visité le site au début du mois. Dans un premier temps sont prévus une dizaine de bâtiments comprenant un centre administratif et un complexe qui comprendra des restaurants, des centres commerciaux et des banques avec pour objectif de créer un espace de vie dans le parc. Cette première phase sera opérationnelle dans les trois prochaines années.
Ce matin, le président de la République du Ghana a reçu une visite de courtoisie du chef juge Keshoe Matadeen, du leader de l’opposition Paul Bérenger et de l’Attorney General Ravi Yerrigadoo au Royal Palm. Il devait ensuite passer l’après-midi au Morne où il doit se rendre au monument de la Route des Esclaves au pied de la montagne. Un programme culturel a également été prévu.
Hier le président ghanéen a participé dans la matinée à une rencontre avec les opérateurs mauriciens organisée par le BOI. Dans l’après-midi, il a visité l’Aapravasi Ghat avant de procéder à l’inauguration de l’African Leadership College à Beau-Plan qui a été fondé par un ressortissant ghanéen, Fred Swaniker. Son objectif est d’utiliser Maurice comme base pour construire ensuite quelque 25 institutions similaires à travers l’Afrique. Il était accompagné du Premier ministre adjoint Xavier-Luc Duval. Dans l’après-midi ce dernier a eu une longue séance de travail avec le président Mahama. Il était accompagné entre autres de Robert Desvaux, de la Tourism Authority, de Roland Dubois de l’Université de la Fonction publique, de la mairesse de Curepipe, Nathalie Gopee, entre autres. Dans une déclaration à la presse, XLD a rappelé avoir rencontré le président ghanéen lors d’une visite officielle au Ghana l’année dernière et s’est réjoui de voir que des projets évoqués alors sont actuellement en voie de réalisation.
Le président Mahama a ensuite rencontré des dirigeants du secteur privé dont Arnaud Dalais et Arnaud Lagesse, ainsi qu’Amédée Darga. Il a été question des possibilités d’investissement au Ghana. Le groupe CIEL ainsi que GML ont une longue expérience en Afrique.