En déplacement à Rodrigues ce week-end, le Premier ministre Navin Ramgoolam renouera le contact avec la réalité de cette île faisant partie de la République de Maurice. Le conseil exécutif de l’Assemblée régionale de Rodrigues, en collaboration avec le Prime Minister’s Office, a arrêté un programme d’activités relativement chargé permettant au chef du gouvernement et aux membres de sa délégation d’avoir plus qu’un aperçu des différents aspects de la vie dans l’île. Profitant de la tenue d’un Working Dinner hier à l’hôtel Cotton Bay, le chef commissaire du gouvernement régional Serge Clair a brossé un tableau général de la situation politique, sociale et économique de Rodrigues tout en souhaitant pouvoir bénéficier « de structures nouvelles pour réussir l’autonomie dans le cadre de la république ». La journée d’aujourd’hui s’annonce également bousculée pour le Premier ministre avec la matinée consacrée à l’informatique et l’après-midi à des échanges avec la population rodriguaise, dont une rencontre populaire se déroulant à Malabar.
Le Premier ministre, qui est arrivé à l’aéroport régional Sir Gaëtan Duval peu avant 19 heures hier, a été accueilli avec les honneurs dus à son rang, dont garde d’honneur des membres de la Special Mobile Force et d’autres départements de la force policière ainsi que la fanfare. Navin Ramgoolam a été reçu à la coupée de l’avion par le chef commissaire Serge Clair, la Deputy Chief Commissioner Rose Marie Franchette Gaspard-Pierre-Louis et le Chairperson de l’Assemblée régionale de Rodrigues Soopramanien Sooprayen. Il été présenté aux différentes personnalités de l’île avant de se diriger vers le salon d’honneur de l’aéroport pour les premiers échanges avec les représentants du gouvernement régional.
Dès hier soir, la visite du chef du gouvernement à Rodrigues est passée à la vitesse supérieure lors du dîner de travail à l’hôtel Cotton Bay avec le chef-commissaire et des membres du conseil exécutif. Tout semblait indiquer que pour cette première fonction officielle, Navin Ramgoolam et ses plus proches collaborateurs devaient se mettre en mode d’écoute alors que les annonces des mesures envisagées devraient intervenir lors de l’intervention du Premier ministre face aux Rodriguais cet après-midi à Malabar.
« La visite du Premier ministre à Rodrigues se déroule dans un contexte général marqué par la sécheresse et il va de soi que le problème de l’eau reste la priorité des priorités. Nous allons faire un exposé de la situation et des mesures envisagées. Mais en termes de développement, il y a également le port et l’aéroport, qui retiennent notre attention pour propulser Rodrigues sur autre palier », a déclaré au Mauricien Serge Clair dans la journée d’hier en marge de la visite officielle.
« Pas question d’indépendance »
« Le défi majeur restera toutefois la réforme du secteur public dans le cadre de l’autonomie. Dans le cadre des consultations pour le rapport du Pay Research Bureau, conjointement avec les syndicats, nous avions soumis des propositions pour des structures administratives modernes qui n’ont pas été retenues. La position du gouvernement régional se résume à une demande simple : donnez à Rodrigues les structures pour faire de l’autonomie de l’île dans le cadre de la république, un succès qui rejaillira sur Maurice et qui fera de cette république un exemple dans l’océan Indien. Il n’est pas question d’indépendance de Rodrigues ou encore de chantage même si le souhait le plus sincère est que cette île – située à 600 kilomètres de Maurice et comprenant entre 38 000 et 40 000 habitants – soit considérée à égalité avec Maurice avec les mêmes avantages dont bénéficient ses habitants », soutient le chef commissaire en prévision de son exposé d’hier soir.
Un autre dossier d’intérêt majeur touche à la question du coût de la vie à Rodrigues. Avec le refus du PRB d’accéder à une demande pour le paiement d’un Rodriguan COLA, le chef commissaire compte revenir à la charge avec une demande pour des mesures allant dans le sens d’une subvention du fret maritime. « Attention, nous n’allons pas profiter de la présence du Premier ministre pour ne demander que de l’argent. Nous voulons dégager des perspectives pour les générations à venir de Rodriguais, avec une importance accrue du système d’éducation tenant compte de la réalité de l’île et favorisant l’esprit d’entrepreneur des jeunes Rodriguais après leurs études universitaires », poursuit-il.
L’exemple des Seychelles en matière de développement touristique et l’importance stratégique de Rodrigues dans le projet visant à transformer Maurice en un État-Océan figurent parmi les préoccupations du chef commissaire de Rodrigues. Un autre volet de l’intervention de Serge Clair hier soir devait être axé sur la politique, plus particulièrement le bilan de la précédente majorité menée par le Mouvement Rodriguais (MR). « L’héritage légué par ce parti après sa défaite aux dernières élections régionales mérite que nous nous y attardons. L’Assemblée régionale de Rodrigues comprend un membre qui a été condamné à dix jours de prison et un autre à trois mois. C’est la conséquence de ces cinq dernières années du MR au pouvoir. C’est important de savoir pourquoi cela ? » s’est-il appesanti.
Salon Infotech
Le programme de visite du Premier ministre à Rodrigues comprend ce matin deux cérémonies d’inauguration dans le secteur de la technologie informatique, l’ICT Centre for Excellence à Camp-du-Roi, Port-Mathurin et le salon Infotech Rodrigues à Mont-Plaisir. Dans l’après-midi, Navin Ramgoolam participera à une session de travail avec des animateurs d’organisations non gouvernementales et d’associations de jeunes avant de se rendre à Malabar où, en compagnie du chef commissaire, il interviendra à ce qui est présenté comme « une rencontre populaire avec les Rodriguais ».
En fin de journée, le Minority Leader Gaëtan Jabeemissar rendra une visite de courtoisie au chef du gouvernement.
La matinée de demain est réservée à des manifestations marquant les 25 ans de la télévision à Rodrigues. Navin Ramgoolam procédera à l’inauguration du studio d’informations de l’antenne de la MBC et au lancement du premier bulletin d’informations mis sur antenne exclusivement par la rédaction de Rodrigues. Avant de procéder à l’inauguration du Tekoma Hotel à Anse Ally, Cotton Bay, le Premier ministre rendra une visite à Mgr Alain Harel, le vicaire apostolique de Rodrigues. Il animera un point de presse avant de reprendre l’avion pour Maurice dans la soirée de dimanche.