Le gouvernement déploie l’artillerie lourde pour accueillir Michel Sidibé, actuel directeur de l’Onusida et également sous-secrétaire général des Nations unies. L’homme, d’origine malienne, arrive chez nous, ce jeudi 17 avril. Il sera accompagné de trois autres officiels des Nations unies. Durant ces cinq jours de visite officielle, Michel Sidibé et ses collègues animeront des ateliers de travail et des conférences autour de la problématique du sida et du respect des droits des Personnes vivant avec le VIH (PVVIH). Une visite d’envergure exceptionnelle quand on sait qu’en plus de 20 ans, Maurice n’a jamais reçu la visite d’un directeur de l’Onusida.
Un accueil digne d’un chef d’état ! Et pour cause, le visiteur de marque n’est autre que Michel Sidibé, actuel directeur de l’Onusida et également sous-secrétaire général des Nations unies. L’homme sera accompagné du Dr Pierre Somse, deputy director, UNAIDS Regional Support Team pour les régions de l’est et sud du continent africain; Barbara Barnier, assistante du directeur exécutif; et la Dr Claire Mulunga, UNAIDS Country Director pour les pays Maurice, Madagascar, Comores et Seychelles.
La venue de Michel Sidibé et de cette délégation des Nations unies, apprend-on, s’inscrit dans le cadre des visites régulières que réalise l’Onusida dans les pays du monde entier, «dans le but d’évaluer le travail réalisé par ce pays; les structures mises en place», apprend-on dans ce milieu. Il sera question d’un état des lieux des prestations offertes aux PVVIH; de la politique pratiquée par l’Onusida en matière d’accès au traitement; de la réponse nationale envers le virus; des mesures de réductions des riques telles que préconisées par cette agence des Nations unies; des pratiques encouragées pour faire reculer la discrimination et la stigmatisation envers les PVVIH, entre autres. Durant leur séjour, Michel Sidibé ainsi que ses collègues et techniciens seront amenés à animer des sessions de travail conjoints et communs avec les partenaires stratégiques dans la lutte contre le sida à Maurice; comprenant donc essentiellement, le National AIDS Secretariat (NAS), la AIDS Unit, le ministère de la Santé, entre autres, comme représentants de l’Etat, mais également des Ongs et associations, telles que PILS (Prévention, Information et Lutte contre le Sida), représentant la société civile.
Il va sans dire que la présence et le passage de Michel Sidibé à Maurice est «très attendue et prometteuse» pour ces derniers. D’autant que, le relèvent les principaux concernés dans ce domaine, «Maurice n’a jamais eu la visite d’une telle personnalité comme un directeur de l’Onusida…» Du moins, pas durant les 20 dernières années.
Dans le cadre de son passage à Maurice, Michel Sidibé s’attachera à discuter avec les décideurs et les prestataires de la société civile des questions clés relatives à l’épidémie et ses répercussions sur le pays. Au programme des discussions, entre autres, le plaidoyer pour un repositionnement des efforts et de la réponse nationale en mettant davantage l’accent sur les enjeux relatifs à la santé publique. Il sera aussi question de l’élaboration d’un plan d’action pour la période post-2015.
Ardent défenseur des droits des PVVIH, avec un engagement particulier contre les lois punitives et discriminatoires, Michel Sidibé s’attachera aussi à revoir avec les autorités locales les moyens pour consolider et améliorer les structures disponibles à l’égard des porteurs du virus, entre autres.
La délégation arrive le jeudi 17 et quittera le pays le lundi 21.