Une troisième visite à Maurice, et toujours cette envie de partager ses connaissances. Le Coréen Kyu Hyung Lee, détenteur d’un 9e dan, demeure une sommité dans l’univers du taekwondo mondial. Tant et si bien que les licenciés mauriciens ne pourront que se perfectionner au cours de ce stage d’une semaine qui se déroulera au rythme de deux fois par jour au Dojo national à Grande Rivière Nord-Ouest.
La plus sérieuse référence de Kyu Hyung Lee, 64 ans, demeure le fait qu’il était le chorégraphe principal lors de la cérémonie de démonstration de taekwondo lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Séoul en 88. Depuis, cette discipline a été considérée comme officielle à partir des Jeux Olympiques de Sydney en 2000. Le Coréen a forgé sa réputation en livrant des démonstrations de Poomsae (compétition technique) devant la Reine Elizabeth et les présidents américains Bill Clinton et Barack Obama entre autres. Tant et si bien que ce professeur de l’Université de Kien Yung en Corée a obtenu le World Peace Award en 2004 et a été fait ambassadeur honoraire au Kansas City aux États-Unis.
Celui qui a été qualifié comme la ’personnification of a Taekwondo Grand Master’ a axé ses séances d’entraînement avec les stagiaires mauriciens sur un travail de base, le self-defense et quelques nouvelles techniques. Lui, qui en collaboration avec son compatriote Sang Kim, a écrit un livre sur les nouvelles techniques de cette discipline. Un livre qui est devenu une référence, avec photos à l’appui sur la correcte exécution des différents mouvements.
Tant et si bien qu’au niveau de la fédération locale, on se réjouit de la venue de cet expert. Une visite qui fait ainsi suite à la tournée des Universitaires coréens en mars et août de l’année dernière. Ce qui augure ainsi de belles perspectives pour cette discipline au cours d’une saison qui sera marquée par la tenue des championnats d’Afrique à Madagascar en mai prochain et les championnats du monde juniors en Égypte le mois précédent. «Nous comptons déléguer deux combattants à cette dernière compétition et nous viserons également une participation aux championnats du monde Poomsae en octobre prochain», fait ressortir l’instructeur national, Mario Hung Wai Wing.
Il est à noter que trois pays, à avoir le Danemark, l’Allemagne et la Colombie se sont portés candidats à l’organisation de ces Mondiaux. Une compétition qui avait vu la participation de trois combattants mauriciens l’année dernière en Russie. La meilleure prestation étant à mettre à l’actif de Sylvestre Yan Too Sang, sixième chez les Masters. Cette présente saison sera également marquée par la tenue de compétitions au niveau régional et par des démonstrations de Poomsae.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
QUALIFICATION OLYMPIQUE: Jour de vérité pour Soobramaney et Paterson