Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s’est rendu ce matin au Morne, dernière étape de sa visite officielle à Maurice, où il a effectué un dépôt de gerbes. L’éminente personnalité n’a pas caché son émotion à cette occasion. « I have been very moved by my visit to Le Morne Cultural Landscape. As UNESCO has so fittingly recognised, Le Morne is a symbol of slaves struggle for freedom, suffering and sacrifice. I am deeply inspired and grateful for all you have preserved for generations to come », a-t-il écrit dans le livre d’or.
Ban Ki-moon est arrivé au Morne à 10h55 ce matin. Guidé par le directeur du site, François Laffleur, il a visité les monuments de la route de l’esclave après une cérémonie de dépôt de gerbes en présence du ministre de la Culture, Dan Baboo, et de la ministre de la Sécurité sociale, Fazila Daureeawoo.
Ban Ki-moon sera reçu à déjeuner par le Premier ministre adjoint, Xavier-Luc Duval, à l’hôtel Shandrani, et ce avant de quitter le pays en direction de Madagascar. Hier soir, le secrétaire général de l’Onu et sa délégation étaient les invités du ministre des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaraidoo, à un dîner au Château Mon Désir, à Maritim. À cette occasion, Ban Ki-moon a affirmé que sa visite a été un succès. « Il a fallu attendre quatre ans pour que je puisse venir à Maurice, dont on m’a tant parlé », a-t-il relaté. Il y a quatre ans, alors qu’il s’apprêtait à venir dans l’île, Ban Ki-moon avait en effet dû annuler sa visite pour se rendre au Moyen-Orient. « J’avais dû téléphoner au Premier ministre mauricien à la dernière minute parce que je devais me rendre à Gaza pour éteindre le feu », a soutenu le secrétaire général de l’Onu. Il a rappelé que l’accord de Paris et les “Sustainable Development Goals” sont parmi les réalisations dont il se souviendra le plus avant qu’il ne regagne son pays, la Corée du Sud, au terme de son mandat à la fin de l’année.