À l’âge de 82 ans, le frère du défunt Shah Ahmad Noorani Siddiqi, Sheik Hamid Rabbani Siddiqi, effectuera sa première visite à Maurice. Il arrive au pays le 1er septembre à 16 h 50 en provenance de Madina Munawwara en Arabie Saoudite. Il y séjournera jusqu’au 23. Des détails de cette visite ont été communiqués à la presse hier lors d’une conférence de presse du Aleemi Siddiqi Reception Committee à Plaine-Verte.
Depuis une centaine d’années, la vie religieuse d’une grande majorité de musulmans à Maurice est étroitement liée à la famille Siddiqi. Pendant des décennies, le père de Sheik Hamid Rabbani Siddiqi, le Maulana Shah Muhammad Abdul Aleem Siddiqi, a visité Maurice et a laissé une empreinte indélébile dans le coeur et la mémoire de ceux qui ont eu l’occasion de le côtoyer. Selon le Aleemi Siddiqi Reception Committee, son message principal était la paix et l’amour entre les gens indépendamment de leur appartenance ou de leur croyance et aussi un message d’espoir.
Après lui, son fils le Maulana Shah Ahmad Noorani Siddiqi a continué à propager les enseignements fondamentaux de l’islam et de celui du saint prophète Muhammad. D’ailleurs, la célébration à Maurice du Yaum-un-Nabi, qui marque celle de la naissance du prophète Muhammad, a toujours été fortement marquée par sa présence.
La venue de son frère Rabbani Siddiqi en septembre est très attendue par le comité. « Il a toujours souhaité visiter Maurice qui a un lien étroit avec sa famille », a fait ressortir Kalamazad Joomun, le Chief Coordinator du comité. Selon lui, son message sera en grande partie orienté vers la jeunesse mauricienne. L’objectif : encourager les jeunes à vivre en harmonie avec leur temps tout en préservant les valeurs fondamentales. Des conférences sont d’ailleurs prévues à l’intention des jeunes au cours desquelles il leur transmettra des messages d’espoir, de confiance, de fraternité et paix.
Sheik Hamid Rabbani Siddiqi est né le 20 décembre 1930. Ingénieur de profession, il a longtemps vécu en Angleterre. Il maîtrise parfaitement l’anglais, l’ourdou et l’arabe. Engagé dans la propagation des enseignements de l’islam, il a été le fondateur d’un programme de formation pour l’enseignement de l’islam chez les jeunes personnes en Angleterre.
Fort de cette expérience, il a été l’invité du gouvernement saoudien à la fin des années 70 pour le conseiller sur l’éducation. Depuis, il s’est installé à Madina Munawwara, lieu où son père a été enterré. Le Aleemi Siddiqi Reception Committee souligne qu’« il est de la lignée du premier calife de l’islam, Hazrat Abu Bakr Siddique, le compagnon le plus proche du prophète Muhammad ». « Hazrat Abu Bakr Siddique remains the most trusted and closest companion of the Holy prophet of Islam Muhammad Mustufa (PBUH) and his dedication to the cause of Islam knows no comparison. Such dedication has been inherited in an uninterrupted fashion all the way down to Sheikh Hamid Rabbani Siddiqi ».
Président du Central Halqae Qadria de Madina Munawwara, il est toujours très actif. Il est d’ailleurs un mentor pour de nombreux professionnels de foi islamique. Après sa visite à Maurice, Sheikh Hamid Rabbani Siddiqi fera un séjour en Afrique du Sud avant de regagner l’Arabie Saoudite.