Rendue aux demi-fond et fond l’an dernier, la Vital Cross-Country League prend son envol cet après-midi à Labourdonnais (Northfield School) après un renvoi samedi dernier pour cause de mauvais temps. Une première sortie plus redoutée peut-être pour certains que pour d’autres, mais qui au final laissera apparaître l’état de forme actuelle de l’élite des demi-fond et fond tant en masculin qu’en féminin.
La farouche lutte pour le pouvoir opposant ces dernières années le fond/demi-fond au marathon devrait être chose du passé si l’on se fie au retour éclatant de Paramasiven Sammynaden l’an dernier sur les rampes de la Colline Candos. Privé du doublé ligue-championnat en 2011 par le marathonien Jean-Luc Vilbrim, le champion en titre a dû patienter trois longues années avant de décrocher son premier titre. Il avait émergé d’une bande de coureurs qui avaient maintenu le suspense jusqu’au bout des cinq étapes.
Parmi eux, Nicolas Boissèque, 5e à Candos et doublement sacré en 2012, Mohammad Dookun, 2e à Candos et gagnant de la 3e étape, Kevin Narain, 4e à Candos et de la 2e étape, Christophe Mootoosamy, 5e à Candos, et Vilbrim lui-même, sacré champion national en 2011 assorti d’un doublé en 2013.
Ce retour en force du demi-fond dans le cross suppose que l’édition 2015 ne devrait pas connaître de nouveau revirement. Mais la véritable question qui se pose est de savoir si Sammynaden sera aussi fort et tenace qu’il ne l’avait été l’an dernier en accrochant deux victoires d’étapes (1re et 4e) et la finale. Pris par ses examens d’études supérieures, sa préparation pourrait en avoir été perturbée.
De plus, les 9es Jeux des îles obligent, la distance de la course des as a été revue à la hausse. Elle débutera sur des bases élevées, soit sur 9 km, et s’étendra sur 10, 11, 12 et encore 12 km dans les étapes suivantes. C’est loin des courses de 7,2 km qui servaient d’ouverture aux saisons précédentes.