Rien n’est joué dans certaines catégories, donnant ainsi plus d’intérêt à cette dernière manche prévue à partir de 8h45, à Candos, Quatre Bornes
La Vital Cross Country League 2014 aura tenu tout son public en haleine. De la première manche disputée le 31 janvier dernier, à Les Casernes Curepipe, à  la cinquième et dernière manche, prévue pour ce matin, à partir de 8h45, au Sodnac Wellness Park, à Candos Quatre Bornes, ils seront nombreux à attendre le dénouement de cette présente édition de la ligue de cross. D’autant que rien n’est joué dans plusieurs catégories, notamment chez les seniors hommes où Mohamad Dookhun, de Curepipe Warriors, et Paramasiven Samynaden, de Gymkhana AC, sont à l’affût pour le titre de champion national et de la ligue. Ce dernier s’était offert le titre de champion de la ligue en 2011, alors que Mohamad Dookhun tentera lui, à 21 ans près, de réaliser l’exploit de décrocher ses deux premiers titres majeurs chez les seniors. Pour ce qui est du titre de champion national toutefois, les deux premiers au classement devraient avoir un oeil particulier sur Jean-Luc Vilbrim, champion de Maurice 2013. Si ce dernier s’aligne sur ce 9,5 km, il faudra alors compter avec lui, car il pourrait très bien jouer le trouble-fêtes. En revanche, chez les seniors dames, Prisca Manikion, de Chemin Grenier AC, semble très bien partie pour conserver son titre.
Sa victoire de dimanche dernier sur le circuit du Sodnac Wellness Park aura complètement relancé Paramasiven Samynaden dans la quête de remporter un nouveau titre de champion de la ligue après sa consécration de 2011. Car avant cette course, le coureur de Gymkhana AC ne figurait pas parmi les cinq premiers. Il n’empêche que l’expérience et surtout la tactique adoptée se sont avérées payantes. Contrairement à sa course de la troisième manche, le 15 février au MGI à Moka, où il avait pris la troisième place derrière les deux coureurs de Curepipe Warriors, nommément Nicolas Boissèque et Mohamad Dookun, cette fois, Paramasiven Samynaden avait choisi de lancer le sprint de loin pour s’imposer devant Nicolas Boissèque, alors que Mohamad Dookun, vainqueur au sprint, à Moka, s’est finalement contenté de la troisième place et ce, après avoir montré le bout du nez lors de la dernière montée.
Manikion vers un nouveau titre
Ce matin, les deux coureurs se retrouveront sur le même parcours – cette dernière manche était initialement prévue à Mont Choisy – mais avec certaines modifications, cela afin de rendre la course encore plus intéressante. A ce stade de la compétition, Paramasiven Samynaden compte deux victoires dont une lors de la première manche, alors que Mohamad Dookun compte deux troisièmes et une deuxième places, sans oublier sa victoire à Moka. Deuxième au classement, il devra impérativement s’imposer pour remporter et la ligue de cross et le championnat de Maurice. Car une victoire ce matin, le placera au niveau des sept points, soit à égalité avec son adversaire directe si ce dernier termine lui deuxième. Pour ce faire, il aura à se montrer beaucoup plus lucide et surtout faire preuve de générosité, comme il l’a jusqu’ici démontré. Dans le cas de Paramasiven Samynaden, une victoire le placera au niveau des 6 points, suffisant pour s’imposer, et ce même si Dookun prend la deuxième place. Soulignons qu’en cas de victoire d’un autre coureur, Samynaden et Dookun devront obligatoirement terminer deuxième pour décrocher le titre de champion de la ligue.
Chez les dames en revanche, Prisca Manikion de Chemin Grenier devrait remporter, sauf imprévu, le titre de championne de la ligue, comme c’était le cas lors des deux années précédentes. Actuellement première au classement des juniors et seniors dames, Prisca Manikion ne devrait pas avoir de gros problème pour bien figurer sur ce 7,2 km et boucler cette ligue de cross 2014 à la première place et ce, même si elle a été battue par Annabelle Lascar, dimanche dernier, laquelle a enregistré sa deuxième victoire en autant de sorties. Derrière elle au classement, on retrouve les deux coureuses de Curepipe Warriors, nommément Aurélie Agathin et la junior Rachel Michel. En revanche, pour ce qui est du titre national, Prisca Manikion aura à se montrer plus résistante surtout face à une certaine Antoinette Milazar de Rodrigues, laquelle avait terminé à la deuxième place devant elle, l’année dernière.