Vivek Pursun, leader du Mauritian National Congress, sera candidat à l’élection partielle au N° 18. Cet ancien directeur adjoint de l’Outer Island Development Corporation (OIDC) part en croisade contre le gouvernement, qu’il condamne pour ses différents scandales. Il dénonce également les dynasties politiques qu’il compare à la situation de Bollywood où « chaque vedette a placé ses enfants ». Il invite les jeunes à s’engager pour renverser cette situation. Il demande également aux partis de l’opposition de ne pas se tromper d’adversaire dans cette partielle.