Peinture sur verre, pyrogravure et gravure sur verre… Brinda Labonte, une habitante de Saint-Pierre âgée de 55 ans, maîtrise parfaitement ces techniques. Pourtant, elle les a apprises très tard dans la vie. Aujourd’hui, Brinda Labonte est femme entrepreneure et directrice de Vivi Creations, un métier qu’elle pratique avec beaucoup de passion depuis ces deux dernières années. Elle confectionne des objets décoratifs et des présents qui suscitent de l’admiration. Pour la Saint Valentin, le 14 février prochain, elle promet d’émerveiller les amoureux avec des produits qui sortent de l’ordinaire. Rencontre.

Brinda, ancienne élève du collège Lorette de Rose-Hill, n’a eu d’autre choix que d’abandonner les études après la Form V, soit à la suite du décès de son père. « À mon époque, les études étaient payantes. Comme nous étions une famille modeste, nous n’avions pas les moyens de poursuivre les études. De plus, étant l’aînée, il était de mon devoir de laisser la chance à mes petits frères et sœurs de poursuivre leurs études », relate Brinda. Cette dernière s’inscrit alors à des cours en secrétariat à plein temps et en informatique à temps partiel pour obtenir les certificats nécessaires. Les cours, nous confie-t-elle, ont duré deux ans. « Adolescente, je rêvais de faire carrière dans le secteur bancaire. Mais je n’ai pu réaliser mon rêve en raison de la situation familiale. Je devais trouver un emploi pour soutenir ma famille sur le plan financier. Donc, j’ai saisi la première opportunité qui s’est présentée à moi », avance Brinda.

Sa formation en secrétariat terminée, elle décroche un emploi comme secrétaire pour l’Union des étudiants à l’Université de Maurice (UoM). Après cette première expérience, elle décroche un deuxième emploi dans le secteur privé, où elle travaillera pendant deux années. Ensuite, Brinda se marie et devient femme au foyer. « Quand je me suis mariée, j’ai eu mes deux enfants. J’ai voulu couper avec le monde du travail. Je suis ainsi restée dix ans à la maison, à m’occuper de ma famille et de ma maison. Puis, quand mes enfants ont grandi et sont partis à l’école, j’ai décidé de reprendre des activités professionnelles », raconte Brinda.

Elle devient alors “computer operator” dans une compagnie privée spécialisée en informatique. Elle y travaillera pendant dix longues années, avant de quitter pour une meilleure offre dans le secteur de la construction. « J’ai eu la chance de travailler pour le compte d’un consultant, qui offre des services en construction. J’étais affectée dans le département d’administration. Toutefois, cet emploi était très “demanding” et me causait beaucoup de stress. Il fallait que je fasse quelque chose pour évacuer le stress. Par la même occasion, je suis tombée sur une annonce concernant un cours de formation en peinture », explique-t-elle.

Elle ajoute : « Un studio sis à Castel offrait des cours de peinture, notamment sur verre, sur canevas ainsi qu’en pyrogravure, entre autres. J’ai saisi cette occasion d’autant que je me passionne énormément de la peinture, même si je n’avais jamais pratiqué la peinture dans le passé. Pendant trois ans, tous les samedis, je suis allée à ce cours pour apprendre à faire de la peinture sur des verres, des canevas et autres objets. Ensuite, j’ai appris à faire de la pyrogravure et la gravure sur verre. »

Brinda a certes commencé cette pratique avec l’objectif de réduire son angoisse professionnelle, mais elle a vite développé une énorme passion pour la peinture et la pyrogravure. Elle découvre alors un talent caché en elle. « Pendant que je suivais le cours, je confectionnais de petits objets que j’apportais sur mon lieu de travail et je recevais beaucoup de compliments. C’est là que j’ai compris qu’il y a une possibilité d’exploiter ce talent. J’ai commencé à vendre des produits aux personnes de mon entourage, notamment mes proches, voisins et amis. Ensuite, une année on avait organisé le Christmas Market. J’ai saisi l’occasion pour exposer et mettre en vente certains de mes produits et ce fut un succès inattendu. Les gens ne cessaient de me complimenter pour mes chefs-d’œuvre », fait-elle ressortir.

Suite à la réaction positive de ses clients, Brinda prend une décision qui changera complètement sa vie. « Je me suis dit pourquoi continuer de travailler pour le compte de quelqu’un alors que je pourrai me lancer à mon propre compte. Il y a deux ans, j’ai soumis ma démission à la compagnie de construction pour me consacrer à plein temps dans l’entreprenariat. Je me suis enregistrée auprès du National Women Entrepreneur Council (NWEC) et j’ai ouvert un petit atelier à domicile. J’ai baptisé ma petite entreprise Vivi Creations. Depuis, je me suis lancée à fond dans la création d’objets décoratifs », souligne notre interlocutrice.

Au NWEC, ajoute Brinda, elle a bénéficié d’autres formations comme en marketing, gestion d’entreprise et leadership, entre autres. De plus, elle a pu profiter des foires PME organisées par cette organisation à l’intention des femmes entrepreneures pour rendre plus visibles ses produits sur le marché. « J’ai pu vendre mes produits grâce à ces foires. Le NWEC m’a bien encadrée et je suis ainsi devenue une femme entrepreneure à plein temps », dit-elle.

Brinda travaille de chez elle dans une pièce qu’elle a convertie en atelier de travail. « Je me sens beaucoup mieux désormais. Je travaille à mon aise, loin du stress. Pour le moment je travaille seule et j’arrive parfaitement à me débrouiller. Je fais beaucoup de recherches pour venir avec des idées nouvelles et je m’inspire de tout ce que je vois autour de moi. Je privilégie beaucoup le recyclage aussi. Puisque je confectionne des objets décoratifs, je peux prendre des objets inutilisés pour les transformer en quelque chose de plus beau », soutient notre entrepreneure.

Pour le moment, Brinda se concentre particulièrement sur la pyrogravure et gravure sur verre. « Je ne fais pas trop de la peinture sur les verres et autres objets pour le moment. Je confectionne plutôt des objets décoratifs, des tableaux avec des citations et des bibelots, entre autres. Je les vends dans les foires ou en ligne. J’ai une page Facebook Vivi Creations où tous mes produits sont exposés. Les gens peuvent passer leur commande sur ma page », dit-il. À l’occasion de la fête de la St Valentin le 14 février prochain, Brinda proposera des produits qui sortent de l’ordinaire. « Je travaille actuellement sur ce projet, car je veux émerveiller les amoureux pour cette fête. Les produits seront disponibles sur ma page Facebook », ajoute-t-elle.

Comme projet d’avenir, Brinda veut se perfectionner dans le métier d’entrepreneur qu’elle pratique et devenir une entrepreneure professionnelle. Par ailleurs, elle souhaite investir davantage dans les équipements qu’elle utilise pour son travail, en particulier les machines de pyrogravure et gravure afin d’offrir des produits encore plus fascinants à ses clients.