On assista à quelques belles arrivées quoique pas forcément pointues à l’occasion de cette sixième journée qui accueillait la première épreuve classique du calendrier, la Duchesse. La victoire revint à Night In Seattle à l’issue d’une patient ride de Rye Joorawon, qui surprit Scotsnog dans les derniers mètres. C’était la huitième Duchesse remportée par Gilbert Rousset qui en profita pour s’emparer de la tête du classement avec un total de gains s’élevant à Rs 2 551 000. Auteur d’un doublé, Ricky Maingard est relégué à la deuxième place devant Rameshwar Gujadhur, qui a tiré son épingle du jeu avec Seven Fountains. Raj Ramdin n’a pas été en reste avec deux victoires, tandis que Jean-Michel Henry se signala avec son petit champion Hillbrow (Hall).
Rye Joorawon – Gilbert Rousset, c’est une association qui marche. Après sa victoire sur la doublure Gharbee lors de la deuxième journée, le jockey mauricien a remis ça dans la première classique de la saison, The Vocalcom Duchess of York Cup, disputée sur 1400m. Cette fois, Joorawon s’était vu confier la monte de Night In Seattle, tandis que le jockey attitré de Gilbert Rousset, le Sud-Africain Derreck David, avait porté son choix sur Scotsnog. A l’occasion, Rye Joorawon avait repoussé sa suspension d’une journée afin de pouvoir être en action dans cette classique et il avait fait un régime alimentaire afin de pouvoir monter à 53.5kg. Son sacrifice fut récompensé d’une victoire acquise à l’issue d’une sage course d’attente. Alpha Pegasi se montra le plus rapide au départ et il déborda contre toute attente Chosen Dash que l’on avait désigné comme l’éventuel meneur, et Buffalo Trip pour s’emparer de la position tête et corde. Scotsnog se permit avec son poids plume de prolonger son effort dans la première courbe pour ravir la tête au coursier d’Alain Perdrau, qui ne lui offrit aucune résistance vu qu’il avait déjà fourni un effort pour s’installer à la corde. Chosen Dash se montra ardent et il fut dirigé à l’extérieur afin d’éviter les talons d’Alpha Pegasi, poussant Buffalo Trip en épaisseur. Cela permit à la doublure de R. Gujadhur de se rapprocher sur l’arrière-main de Scotsnog, qui ne put souffler dans la descente. David tira profit de son handicap pour essayer de surprendre ses adversaires au démarrage. Night In Seattle était jusque-là un simple spectateur au queue du peloton. Rye Joorawon attendit les derniers 300m pour lancer sa monture. En tête, Scotsnog avait une bonne marge de manoeuvre, mais il commença à dériver vers sa gauche à 150m du but. Cela força David à changer sa cravache de main. Night In Seattle arrivait à toute allure à son extérieur et il prit l’avantage dans les dernières foulées. C’était la huitième Duchesse remportée par Gilbert Rousset en tant qu’entraîneur.
Joorawon ?creuse l’écart
On l’avait écarté un peu vite après sa quatrième place acquise à sa reprise deux semaines plus tôt. Cela constituait d’ailleurs son plus mauvais rang depuis ses débuts sur notre turf. Hier, Bandido Caballero a fait oublier cette déconvenue à l’issue d’une sage course d’attente. Independence était offert comme le grand favori pour la victoire, car il descendait de classe. Mansour lui demanda un premier effort sur les deux premiers furlongs afin de faire courir Always Flirting qu’on attendait à voir aux avant-postes dans ce champ. Hall dut solliciter sa monture afin de parvenir à ses fins, mais comme il fallait s’y attendre, il réduisit l’allure vu qu’il était à sa première tentative au-delà des 1500m. Swapneal Rama fut le premier à réagir, démandant un effort à Gray’s Champ à partir des 1100m avant de déborder le meneur en début de descente. Une fois en tête, Rama laissa souffler sa monture. Cela permit à Carson City d’améliorer sa position. Une fois qu’il arriva sur l’arrière-main d’Independence, ce dernier fut déboîté afin de ne pas se laisser enfermer. New Star commença son effort après la route en épaisseur. Joorawon songea dans un premier temps contourner le peloton, mais il préféra patienter encore un peu. Lorsque Silver Dice quitta la corde, il parvint à se rapprocher davantage, mais il dut reprendre sa monture dans le dernier virage vu qu’il avançait très vite. Le passage s’ouvrit rapidement devant lui entre Gray’s Champ et Always Flirting. Silver Dice fut moins chanceux puisque Bandido Caballero s’inflitra dans l’ouverture qu’il convoitait avant lui. N’était cet incident, il aurait pu se montrer plus dangereux puisqu’il conclut sur une plaisante note. New Star fit illusion à mi-ligne droite, mais une fois que Bandido Caballero  lancé, l’issue ne fit plus de doute.
Rye Joorawon réalisa le doublé sur Chinese Gold, qui confirma son étendard de favori dans The Raoul Corson Cup où on était assuré d’un bon rythme avec la présence de plusieurs chevaux véloces. Joorawon commit toutefois la faute peu après le départ lorsqu’il incommoda Kimberly Al en se rabattant à l’intérieur. Inculpé sous le Rule 160 A (e), Joorawon plaida coupable et il fut sanctionné d’une suspension d’une journée seulement, les commissaires utilisant la carte de clean record, qui n’était pas si clean vu que le jockey avait été sanctionné pour la même faute une semaine plus tôt. Lucky Valentine se montra le plus rapide, mais Streetbouncer fut sollicité pour le déborder dans le premier virage pour vite faire le trou. Kimberly Al se montra très entreprenant et se rapprocha à son tour à l’extérieur de Chinese Gold et Lucky Valentine, qui ne le laissa pas se placer devant lui, avant d’attaquer Streetbouncer qui lançait déjà la course sur de bonnes bases. De toute évidence, les deux chevaux de tête n’allaient pas tenir longtemps à ce rythme. Chinese Gold fut le premier à déboîter, mais Mansour ne se laissa pas piéger et quitta la corde au moment opportun. Le Sud-Africain attendit le poteau des 200m pour se mettre en évidence. Lucky Valentine donna l’impression de pouvoir contrer le finish du favori, mais ce dernier, meilleur finisseur, se montra plus percutant pour forcer la différence. Trackmaster se rapprocha vivement sur le tard pour compléter le podium.
Beaten favourite à sa rentrée lors de la journée inaugurale, Tiger Master montra un tout autre visage pour renouer avec le succès hier dans The Road To Gold Plate disputée sur 1500m. On craignait que Seven Carat lui mène la vie dure vu qu’il avait hérité de la première ligne, mais le favori s’élança de travers. Rama en profita pour prendre les choses en main. Malgré la présence de Hunting Time sur son arrière-main, il dut doser les efforts de sa monture qui ne fut jamais rejoint. Interrogé par rapport à la performance améliorée de son cheval, Raj Ramdin dira that in his opinion, at its first outing this season, jockey Sooful may have gone a bit too quick in the early stages of the race, resulting in the gelding fading badly over the concluding stages. For today’s race, with a run under its belt and having pleased in the lead up to the race, he was confident of a better showing from Tiger Master. Il y eut un incident entre les deux partants de Rameshwar Gujadhur. Lors de l’enquête, il fut établi que from leaving the 150 metres Eastward Bound commenced to shift in, crowding Alberts Day, which was improving on its inside near the 100 metres, with Alberts Day having to be eased to avoid its heels. Teetan plaida coupable sous le Rule 160 A (e) pour monte négligeante et il fut suspendu pour deux courses réservées aux cavaliers mauriciens. A noter que Hunting Time et Arrowhead ont saigné, tandis que Marine Sky est rentré avec une boîterie.
Doublé pour? Raj Ramdin
Les couleurs de Raj Ramdin brillèrent à nouveau dans l’épreuve de clôture où il avait engagé deux chevaux. C’est la doublure, Mr Oskosh qui eut le dernier mot à l’issue d’une belle fin de course. Il faut dire que la fin de course de ce bai de 6 ans n’était pas passée inaperçue à sa rentrée sur le kilomètre lors de la quatrième journée. Sa victoire ne constituait donc pas une si grosse surprise, d’autant qu’il ne portait que 53kg suite à la décharge de son apprenti. Reste qu’il fut aidé par son compagnon d’écurie, Put Foot Singe qui imprima un train relativement rapide du fait qu’il se montra ardent. Mr Oskosh passa en revue le peloton dans le dernier tournant et accompagné hands and heels par son apprenti, il surprit Montante au sprint final.
Rama réalisa également le doublé, se signalant cette fois sur le finisseur Amber Palace, qui profita du bon rythme de la course pour mettre tout le monde d’accord. Peace Keeper conserva l’avantage de la corde jusqu’aux abords du Tombeau Malartic, forçant League Of Legends et Straight Jab à faire l’effort en épaisseur dans les premiers tournants. Freedom également, fut condamné à l’extérieur, mais Bussunt n’insista pas longtemps et se contenta de suivre en mid-field, avant de filer les rênes à sa monture au bas de la descente lorsque Straight Jab ralentit l’allure. League Of Legends se montra, lui, très ardent dans le dos du cheval de Sooful dans la descente. Il faut dire qu’auparavant, le meneur avait réalisé 10.59 entre les 1000m et les 800m. Ce qui laissait présager que la victoire allait revenir à un finisseur. Longtemps aperçu en cinquième position, Eternal Love parraissait le mieux placé pour la victoire. Amber Palace évoluait plus en retrait et c’est en épaisseur qu’il fut contraint d’amorcer son attaque. Il comptait toujours un léger retard sur la monture de David à l’entrée de la ligne droite, mais grâce à ses grandes foulées, il grignotta du terrain à vue d’oeil pour s’imposer assez facilement. Le malheureux de la course se nomme Agincourt qui ne fut pas en mesure de prolonger son effort sur les derniers 50m, incommodé par Straight Jab, qui versait à l’extérieur. Une enquête sera ouverte sur cet incident mardi matin.
Deux sur deux pour Seven Fountains, piloté cette fois par Donavan Mansour, qui enlevait sa première victoire en attentiste. Il faut dire que la lutte entre Captain’s Cronicle et Emblem Royale pour le commandement servit les desseins des finisseurs. On fut surpris que Neisius permit à sa monture de partir aussi vite, alors qu’il aurait été plus judicieux pour lui de tenter de réduire la course à un sprint pour espérer surprendre les favoris.?Parmi les dangers de l’arrière, on pensait là particulièrement à Seven Fountains et Harba, qui furent calés à la corde dans la première moitié du parcours. Dans la descente, Donavan Mansour déboîta sa monture afin de ne pas se laisser enfermer et surtout ne pas se laisser prendre de vitesse par Lividus qui évoluait dans une position légèrement avancée. Lorsque Direct Approach vint se placer sur son flanc droit, on pensait que Seven Foutains aurait eu du mal à se décaler, mais le représentant de Ramapatee Gujadhur que le jockey Bohorun, qui remplaçait Emamdee, souffrant, avait du mal à accompagner en raison de ses changements de pieds trop fréquents, abusa davantage de la largeur de la piste après le passage de la route, permettant à Mansour de placer son offensive lorsqu’il le souhaita. Harba étant toujours en embuscade espérait hériter du chemin le plus court, mais il fut gêné lorsque Lividus quitta la corde afin de contourner Captain’s Cronicle. A l’issue d’une enquête sur cet incident, Ghunowa plaida coupable sous le Rule 160 A (d) for failing to ensure that he did take the necessary steps to prevent his mount from crossing Harba, inconveniencing the latter, et tout comme Mansour la semaine dernière, il écopa d’une amende de Rs 25 000.
La sirène retentit pour annoncer l’ouverture d’une enquête d’office dans la cinquième épreuve afin de faire la lumière sur un incident intervenu dans la ligne d’arrivée entre Hot Rocket, sorti troisième, et King Neptune, le quatrième. Le rapport des commissaires fait état que «from leaving the 200 metres Hot Rocket shifted in under pressure and approaching the 100 metres crowded King Neptune, which was improving on its inside with jockey Neisius having to ease his mount to avoid the heels of Hot Rocket. The Stewards, being satisfied that even without that interference King Neptune would not have finished in front of Hot Rocket, as such the objection was dismissed and correct weight was declared on the Judges’ semaphored numbers». Si les résultats furent maintenus, en revanche, Suni Bussunt écopa d’une suspension de deux semaines après qu’il eut plaidé coupable de monte négligente sous les Rule 160 A (e). S’agissant du déroulement de la course, Hot Rocket tenta un coup tactique en s’emparant du commandement, une position dans laquelle il avait déjà gagné, mais qu’on ne l’avait pas vu depuis mai 2014. Vu son grand gabarit, Bussunt eu de mal à le reprendre dans la descente. Et cette débauche d’énergie, il la paya dans l’emballage final où émergea le favori, Hillbrow, qui confirma sa supériorité à ce niveau sous la conduite de Peter Hall.