La communauté hippique s’apprête à vivre son premier grand rendez-vous ce samedi avec la tenue de la Duchesse, réservée cette année encore aux coursiers détenant un rating de 40 et plus. La comparaison s’arrête cependant là puisque les protagonistes de cette première classique n’ont pas bénéficié d’une mise en jambes comme ce fut le cas l’année dernière. On notera également que ce champ sera moins fourni qu’en 2015 car ils ne seront que sept à se disputer l’arrivée, le grand absent de cette joute étant sans conteste l’entraînement Gujadhur, qui avait remporté les deux précédentes éditions avec Bulsara et Silver Bluff. Comme le facteur physique joue souvent un rôle prépondérant dans ce genre d’épreuve, Alpha Pegasi et les deux coursiers de Gilbert Rousset, Night In Seattle et Scotsnog, partiront avec une chance de premier ordre mais la candidature de Bold Inpiration ne devrait pas être négligée, lui qui est le plus classy du champ.
Les favoris
A l’inverse de la précédente édition où Reim faisait presque figure d’épouvantail, il semblerait que plusieurs prétendants se tiennent de très près pour cette première classique de la saison. On pense premièrement au tandem Scotsnog-Night In Seattle de l’entraînement Rousset, qui sont ceux qui sont sur place depuis longtemps, à savoir en août dernier. Ils sont d’ailleurs sur papier ceux qui ont bénéficié de la meilleure préparation en vue de cette échéance. Même s’il est moins bien classé à l’échelle des valeurs, comparé à son compagnon d’écurie, c’est Scotsnog qui a laissé la meilleure impression depuis qu’il a débarqué sur l’île. Castré en fin de saison, ce bai brun de 4-ans a constamment progressé au fil des galops pour se présenter comme un sérieux prétendant pour la victoire. S’il est vrai qu’il donne l’impression d’être un coursier de moyennes distances, il n’a pas été ridicule non plus quand il a été aligné sur le sprint. Maniable, il a aussi pour lui d’avoir mater un certain Legal Eagle (runner-up du dernier J&B Met) lors de sa dernière victoire. Son potentiel ne fait ainsi aucun doute et il sera d’autant plus redoutable au finish avec uniquement le poids de son jockey sur le dos samedi prochain.
Alpha Pegasi a, lui, rejoint nos côtes plus tardivement, soit dans le contingent du 12 décembre dernier. Avec un bilan de trois victoires et huit placés, ce produit de Captain Al a eu un parcours réussi dans son pays natal. Modèle type du sprinter, il a beaucoup progressé sous la férule d’Alain Perdrau, pour preuve son très bon barrier trial remporté aux dépens de King’s Night et de Bold Inspiration le 19 avril dernier. Très au point physiquement, il a confirmé ses belles dispositions lors de ses derniers workouts. Il vient généralement au finish mais il n’est pas impossible qu’il se retrouve également dans le peloton de tête vu qu’il a fait preuve d’un très bon pas initial sur notre hippodrome. Même s’il rendra plus de 6 kilos à Scotsnog, il demeure une chance de premier ordre pour offrir à son entraîneur un nouveau succès classique après celui de Sentinal en 2008.
En sus de Scotsnog, Gilbert Rousset possède une autre belle carte pour la Duchesse avec la participation de Night In Seattle. Certes, moins impressionnant que son compagnon d’entraînement à l’heure des galops, ce fils de Mambo In Seattle n’a jamais été surclassé en Afrique du Sud, terminant une seule fois en dehors de l’argent et là aussi, il possède une excuse de taille, celle d’avoir été sévèrement gêné à 200m de l’arrivée. All rounder qui s’est même aventuré jusqu’à 2400m, on pourrait même avancer que cette épreuve classique est taillée sur mesure pour lui puisqu’il s’est surtout distingué sur le sprint. Tout comme Scotsnog, il s’est exercé sur la petite piste en sable mardi matin et a donné satisfaction aux côtés de Karraar. La seule interrogation qui subsiste cependant à son sujet est le fait qu’il a toujours couru à main gauche dans son pays d’origine. Avec sa ligne extérieure, il est condamné à venir de l’arrière et s’il parvient à bien négocier les virages, il devrait avoir son mot à dire dans l’emballage final, surtout avec l’apport de Rye Joorawon.
En temps normal, Bold Inspiration aurait le favori incontesté de cette première classique. De tous les protagonistes de la Duchesse, le nouveau pensionnaire de l’entraînement R. Gujadhur est celui qui a débarqué à Maurice avec le Merit Rating le plus élevé, soit 105.  Ceci s’explique en grande partie par les sept victoires qu’il a accumulées au cours de sa carrière sud-africaine. Il s’est certes frotté aux meilleurs de sa génération en plusieurs occasions mais il ne compte aucune victoire lors de ses tentatives dans les courses de groupe. Tout comme Night In Seattle, il donne l’impression d’être un all rounder puisqu’il a été victorieux sur des parcours allant de 1400m à 1900m. Même si sa préparation a connu un coup d’accélérateur ces dernières semaines, force est de constater qu’il a été moins impressionant que ses adversaires. Il demeure cependant un sujet de classe et il mérite le respect dans ce champ.
Les outsiders
L’entraîneur Rameshwar Gujadhur pourra également compter sur Chosen Dash pour cette première grande échéance. Sa candidature surprend dans une certaine mesure puisque l’on pensait plus à M L Jet pour épauler Bold Inspiration ce samedi, mais il semblerait qu’il n’ait pas atteint un degré de forme satisfaisant pour y participer. En tout cas, l’invité de dernière minute ne viendra pas faire uniquement de la figuration puisqu’il a démontré un certain potentiel lors de sa préparation. Castré en début d’année, il n’a cessé de progresser et compte d’ailleurs deux barrier trials sous la ceinture.  Il n’a certes pas la classe des chevaux précités, mais ce pur sprinter a démontré du pas dans son pays natal et il est fort probable qu’il tente sa chance à l’avant avec son faible handicap s’il parvient à réduire la course à un sprint sur 1000m. Nanti de l’as dans les stalles, il devrait pouvoir facilement se porter en tête et ses adversaires devront sortir les grands moyens pour venir le reprendre, de quoi lui conférer le statut idéal d’outsider.
Buffalo Trip sera le porte-drapeau de Vincent Allet à cette échéance. Un rapide coup d’oeil sur le parcours de ce fils de Trippi ne laisse planer aucun doute quant à sa capacité à bien se comporter sur la distance, lui qui s’y est imposé par trois fois en Afrique du Sud. Il donne cependant l’impression, à l’instar de son yard, d’être en retard au niveau de la préparation. Le fait de n’avoir pas évolué à un échelon élevé pourrait aussi jouer contre lui, mais c’est surtout sa capacité à s’adapter à la piste circulaire du Champ de Mars qui demeure la source de toutes interrogations, lui qui en sera à sa première tentative sur un hippodrome à main droite.
On le disait un moment incertain pour cette grande course mais Assegai sera bel et bien de la partie samedi prochain. Le représentant de Jean-Michel Henry a connu un début de carrière très prometteur en ouvrant son compteur à l’issue de sa quatrième participation sur 1400m. Il a par la suite collectionné les accessits quand il a été aligné sur plus long mais il s’est révélé très utile sur les épreuves dites de moyenne distance avec des victoires sur 1800m et 1900m. Il semble plus à son affaire quand il peut suivre proche du pas et accélérer. Il a été essayé avec les oeillères aux côtés de Hillbrow lors de son barrier trial mardi matin mais il donne l’impression de pouvoir encore s’améliorer.