Elle caressait l’idée d’intégrer l’équipe des coachs, mais elle a reçu bien plus que cela. Les trois membres du jury ont tous appuyé sur le bouton rouge pour lui montrer leur approbation et elle a reçu un standing ovation du public. Pour l’animateur, Nikos, Jane Constance, notre compatriote de 14 ans, née non-voyante, « a bluffé tout le monde » lors des auditions de cette deuxième saison de The Voice Kids. L’émission a été diffusée sur TF1 vendredi soir. Jane a vécu un pur moment de bonheur car Patrick Fiori, son coach préféré, tout conquis par l’émotion dégagée par sa voix, s’est retourné dès les premières notes. Louis Bertignac devait pour sa part souligner que la jeune fille est sortie du lot. « Musicalement, on sent la différence. »
« Je suis née non-voyante mais je suis très contente de ne pas voir parce que je ressens les choses différemment », a partagé Jane avant de monter sur scène. Chanter, dit-elle encore, relève de sa passion. « C’est magique quand je monte sur scène. J’oublie tous mes soucis. » Le grand soir était, pour Jane, un rêve qui s’est concrétisé, et ce avant même de savoir si elle allait ou non être sélectionnée. « C’est intense. Mes coaches sont aveugles, comme moi. Ils se mettent à ma place. Ils écoutent simplement la musique, mais sans regarder », devait-elle se réjouir.
Ce sont à travers ses nombreux clips postés sur YouTube que notre chanteuse s’est fait repérer par l’équipe de The Voice Kids. En montant sur scène, Jane avait aussi un autre but : « Je veux montrer au public qu’il faut persévérer. » Et qu’en dépit de son handicap, on peut aller loin.
Lorsque la présentatrice, Karine Ferri, demande à la jeune Mauricienne ce qu’elle compte faire pour que son coach préféré se retourne, elle répondra : « Je vais mettre de l’émotion. » La talentueuse jeune chanteuse ne pouvait pas mieux dire, car quelques minutes plus tard, tout se déroule comme elle le désirait, voire même mieux. À peine avait-elle commencé à chanter que le chanteur corse, gagné par l’émotion, se retournait. Celui qui avait interprété le rôle de Phoebus dans la comédie musicale Notre Dame de Paris, événement qui devait le révéler au grand public à la fin des années 90’, aura du mal à cacher sa vive émotion au fil des prouesses vocales de la jeune fille.
Louis Bertignac n’aura pas non plus tardé à se retourner alors que Jennifer, également conquise, aura toutefois préféré attendre la fin pour appuyer sur le bouton rouge, de peur de perturber la chanteuse.