La sélection mauricienne de voile a pris une option sur la victoire finale à la Coupe de l’océan Indien, qui se déroule depuis samedi à Grand-Baie. Si les barreurs mauriciens font souvent face à une forte opposition, il n’empêche qu’ils maintiennent la tête hors de l’eau.
Les journées se suivent et se ressemblent pour le camp mauricien. Ainsi, en laser radial, Obrayan Brasse semble déjà avoir pris une option sur la victoire finale. Après quatre manches, le barreur se retrouve en tête du classement des laser radial, avec sept points au compteur. Seule ombre au tableau, cette quatrième place, lors de la troisième manche, alors que le Seychellois Kenny Constance lui volait la vedette sur le plan d’eau.
La capitaine de la sélection mauricienne, Tatiana Mathieu, semble elle aussi en bonne voie pour terminer avec l’or autour du cou. Quatre régates, quatre premières places, le succès est bien au rendez-vous, d’autant que Céline Baptiste, sa coéquipière, se retrouve dans son sillage, avec huit points en quatre sorties.
« Nous voulons faire de notre mieux pour reprendre la Coupe. Nous avions fait une bonne performance en 2014 à Maurice. Nous avons connu un léger passage à vide ensuite. Mais cette année, nous sommes bien décidés à prouver notre supériorité », nous a déclaré la barreuse lors de la cérémonie d’ouverture, samedi, au Grand Baie Yacht Club. Les Mauriciennes doivent toutefois se méfier de la Seychelloise Chantal Hoffman, troisième avec 12 points.
Hemsley Lim Sik Fang a maintenu la série mauricienne, avec une première place en 4.7 masculin. Lui aussi a connu quelques petits désagréments — deuxième place à la première régate et troisième place lors de la quatrième manche — mais ses deux victoires (3e et 4e courses) l’ont placé en tête du classement avec sept points.
Par contre, en optimist, la course s’annonce serrée entre le Seychellois Dominique Labrosse et le Mauricien Showgun Gopee. Seulement deux points séparent les deux barreurs, alors qu’on n’a disputé que deux manches jusqu’ici. La victoire du Dallon lui donne deux points, alors que Gopee se retrouve avec quatre points grâce à sa deuxième place.
Labrosse doit toutefois se méfier du contingent qui suit, dans la mesure où c’est l’autre Mauricien, OIivier Colas, qui complète le podium temporaire (7 points), suivi du Seychellois Hervé Lafortune.
La catégorie laser standard, par contre, s’annonce comme un match Maurice/Seychelles. En effet, seulement cinq candidats sont alignés, parmi le Seychellois Allan Julie. Ce dernier a d’ailleurs fait respecter son statut de grand favori en signant deux victoires en deux régates. Le Mauricien Christopher Bon semble pour sa part déterminé à une belle lutte, avec deux deuxièmes places (4 points), en attendant la fin de la compétition.
Les deux Govinden, Roy et Rodney, sont respectivement troisième et quatrième, alors que Kevin Seebaluck occupe la cinquième place avec 10 points au compteur. La compétition se poursuit jusqu’à vendredi, et la cérémonie de clôture se tiendra samedi au Grand Baie Yacht Club.