Les barreurs Mauriciens qui ont participé à la Coupe de l’océan Indien à La Réunion, qui a pris fin la semaine dernière, sont rentrés avec trois distinctions. Anaëlle Félicié, O’Brian Brasse et Vandamme Lafleur sont rentrés avec des podiums qui sont, selon les dires de l’entraîneur national Mike Lafleur, encourageants.
La meilleure note du côté mauricien est à mettre à l’actif d’Anaëlle Félicié, 18 ans. En laser radial dames, la barreuse a su mettre tout son monde d’accord pour s’approprier la première place à l’issue des 11 manches de la compétition.
O’Brian Brasse, en optimist, a lui aussi fait parler de lui. Deuxième à l’issue des neuf manches de la compétition en optimist, le jeune barreur a démontré des progrès et se retrouve parmi les candidats à une place en sélection pour les compétitions à venir.
Quant à Vandamme Lafleur, il confirme ses progrès en terminant troisième derrière la paire seychelloise Allan Julie et Roy Govinden. Dans la dernière manche, il s’est même permis le luxe de devancer le vieux briscard Allan Julie, qui s’est rattrapé in extremis pour remporter la victoire finale.
Dans son analyse de la situation, Mike Lafleur, qui avait accompagné la délégation mauricienne à La Réunion, laisse entendre que les Mauriciens ont su refaire leur retard accumulé depuis des années. Il se base, dit-il, sur la performance de Vandamme Lafleur, justement. « Tout le monde connaît Allan Julie et Roy Govinden. Vandamme manque un peu d’expérience. Sinon, il aurait réalisé l’exploit. »
Ce sont pourtant les Réunionnais qui ont pris le meilleur de leurs adversaires avec huit trophées pour les hôtes, quatre seulement pour les Seychellois et trois pour les Mauriciens.
Les premières retombées pour les barreurs mauriciens surviendront dès le mois de novembre. En effet, la Mauritius Yachting Association et la Ligue réunionnaise de voile délégueront leurs représentants pour un stage conjoint, qui se tiendra à Maurice au mois de novembre. C’est le Centre de Voile de Grand-Baie qui accueillera ce stage. « Pour l’instant, nous travaillons sur les modalités. Mais il se tiendra bien au mois de novembre », confirme l’entraîneur national.
Le stage concernera les supports, dont les optimists, le laser 4.7, le laser radial hommes et dames, et le laser standard. « Ce n’est qu’à travers ce genre de frottements que nous pourrons progresser. Maintenant, les barreurs devront profiter au maximum des chances qu’on leur offre. »
Par contre, ce qui réjouit le coach, c’est le retard accumulé par les Seychellois. « Je ne veux pas juger les Seychelles. Mais j’ai l’impression qu’après Allan Julie la relève n’est pas là. Par contre, nous avons des jeunes qui sont en train de monter. Ce qui est rassurant », conclut-il.
Pour rappel, la première édition de la Coupe de la l’océan Indien s’est tenue au début du mois à La Réunion. La prochaine édition se tiendra l’année prochaine aux Seychelles. Maurice accueillera la version 2014 de l’événement.