La sélection de Maurice a remporté deux médailles dans les compétitions de voile qui ont pris fin hier après-midi sur le plan d’eau aux larges d’Eden Island à Mahé. Fabrice Leclézio décroche la médaille d’argent en windsurf alors que Robert Rault ramène le bronze en Laser Standard. Par contre, les Mauriciennes se classent très loin au tableau final.
Pour Mike Lafleur, coach de la sélection mauricienne, c’est une déception. « Notre objectif était de remporter des médailles d’or mais, malheureusement, les conditions n’étaient pas favorables aux Mauriciens, et les Seychellois en ont profité. On a eu de la peine à s’adapter au vent durant les trois premiers jours et après la météo a été un peu erratique. »
Fabrice Leclézio a été de loin le meilleur élément mauricien dans ces compétitions en planche à voile. Il a donné du fil à retordre au médaillé d’or seychellois Bertrand Lablache jusqu’à la dernière régate. Leclézio a surtout eu des difficultés dans les parcours en descente, mais il se dit satisfait de la médaille d’argent. « J’ai manqué d’engagement et de vitesse », nous dira-t-il après la journée de vendredi.
Quant à Robert Rault, qui retrouvait les Seychelles après 18 ans quand il avait participé aux Jeux de 1993, il a décroché une médaille de bronze en se classant 3e dans la catégorie Laser Standard derrière le très performant Alan Julie, qui est médaillé d’or, et son compatriote Rodney Govinden, médaillé d’argent. Robert Rault admet que les Seychellois ont très bien maîtrisé leur sujet. « Il faut dire que Julie et Govinden étaient d’un très bon niveau. On n’a pas eu assez de temps pour s’entraîner, mais je suis satisfait de cette médaille de bronze. »
Les frères Govinden ont vraiment brillé dans ces compétitions de voile. L’autre frère, Roy, a lui remporté la compétition en Laser Radial. Il a remporté six des neuf régates de cette épreuve et il a évolué un cran au-dessus de ses concurrents. Les Mauriciens dans cette catégorie sont loin derrière, soit aux 6e, 8e et 9e places.
Et du côté des dames, en Laser Radial, c’était également la déception avec les Mauriciennes occupant les trois dernières places. Loin derrière la championne Solenn Brain. La Réunionnaise a été tout simplement excellente sur ce plan d’eau, faisant étalage de sa grande technique et de son expérience. Elle a remporté toutes les régates inscrites au programme et a décroché la médaille d’or le plus logiquement possible.