Photo AFP

Il rallie Port-Louis de Bretagne à Port-Louis de Maurice en 19 jours et 18 heures

Le navigateur Francis Joyon a enregistré un nouveau record de voile en solitaire, vendredi dernier, lorsqu’il a relié dans un temps record Port-Louis de Bretagne à celui de Maurice. Le skipper de 63 ans a amélioré de 6 jours et 10 heures le record de “La Mauricienne”, entre la Bretagne et Maurice.

Photo: @Idec Sport

À 63 ans, le navigateur Francis Joyon, pour le compte de Idec Sport, a relié, en solitaire, à bord de la “La Mauricienne”, la Bretagne à Maurice, en 19 jours et 18 heures. Parti le 19 octobre de Port-Louis (Morbihan), il a rallié PortLouis à Maurice avec 6 jours et 10 heures de moins que son précédent record, qu’il avait établi il y a 10 ans qui était de 26 jours et 4 heures. A son arrivée à Maurice, Francis Joyon a déclaré que ce record constituait « une grosse amélioration. Soit je n’avais été vraiment pas rapide la dernière fois, soit j’ai été très rapide cette fois-ci ! ». Il a ensuite déclaré que ce bateau était sans doute «plus puissant que le précédent».

Le détenteur du Trophée Jules Verne, qui récompense le record du Tour du monde en équipage en 40 jours, a expliqué son exploit par une météo favorable et «le fait que le skipper ait rajeuni de quelques années entre temps!».

Francis Joyon qui a remporté la Route du Rhum, il y a un an, s’est fixé comme objectif une campagne de records dans la région asiatique.

L’exploit “La Mauricienne” est la première étape d’un programme de records non homologués qui intègre le Viëtnam et la Chine. Quatre coéquipiers dont Bertrand Delesne, Corentin Joyon, Antoine Blouet, Christophe Houdetd vont le rejoindre bientôt à Maurice pour attaquer les mers d’Asie.

Ils vogueront en début d’année prochaine vers HongKong où il tenteront un record en équipage sur la Route du Thé, sur une distance de 24,000 km pour rallier Londres en moins de 36 jours 2 heures. Ce record est pour l’heure détenu détenu depuis 2018 par l’Italien Giovanni Soldini et 4 membres d’équipage sur le “Maserati.”