Deux étudiants de l’école hôtelière Sir Gaëtan Duval, Alexandre Heidrich et Tania St Bertin, organisent ce dimanche une journée d’initiation à la voile. Le but : faire connaître davantage cette discipline olympique à Maurice.
C’est dans le Nord de l’île, à Grand-Baie, que cette journée d’initiation aura lieu. Le Centre national de voile abritera l’événement. L’idée a germé dans leur tête pendant leurs classes de gestion touristique. L’objectif est clair. « Nous visons le maximum de touristes et de Mauriciens pour leur faire découvrir les différents ateliers qui seront mis à leur disposition », écrivent les deux étudiants dans leur présentation.
Ainsi, pendant cette journée, les intéressés pourront participer à des ateliers de noeuds ou visiter des stands avec les différents supports de la voile. « Tout d’abord, cet événement nous permettra de promouvoir la voile dans son ensemble en tant que sport nautique. Beaucoup de Mauriciens ne savent même pas qu’il y a des possibilités d’y accéder », écrivent les deux étudiants dans leur manifeste.
Ainsi, les plus jeunes (8-14 ans) pourront s’initier aux joie de l’optimist, les -18 ans au laser 4.7, les filles pourront faire plus ample connaissance avec les radial et ceux âgés de 18 ans et plus pourront seront initiés au laser standard. La journée sera ponctuée de démonstrations par les barreurs chevronnés. À la fin de la journée, les organisateurs ont prévu d’organiser une mini-régate.
Pour les épauler dans leur tâche, ils ont fait appel à la Mauritius Yatching Association (MYA), ainsi qu’à l’élite mauricienne. Parmi les barreurs qui ont répondu favorablement à l’appel des organisateurs, on note Vandamme et Kevin Lafleur, Michel Hosseny, Anaëlle Félicie, Loïc Édouard et Christopher Bon. « Ils ont accepté de nous aider. Ce sont d’ailleurs les mieux placés », souligne Tania St Bertin.
Cette journée d’initiation à la voile devait se tenir il y a quelque temps déjà. Mais faute d’autorisations pour l’utilisation de la plage et des équipements à temps, les choses ont été retardées. «  Nous remercions les autorités de nous avoir permis d’organiser un tel événement. »