Le comité technique de la Mauritius Yachting Association (MYA) a mis sur pied la sélection qui défendra les couleurs mauriciennes aux JIOI 2015, du 1er au 9 août prochain à La Réunion. Un groupe composé de 12 barreurs et de quatre réservistes, dévoilé après la deuxième épreuve de sélection, le week-end dernier, à Grand Baie.
D’emblée, on note que l’entraîneur national, Mike Lafleur, a pris le pari de rajeunir l’effectif en vue des JIOI 2015. Dans la sélection nouvelle version, on ne retrouve aucun barreur issu de la génération de 2003, dont quelques-uns avaient aussi été de la partie aux Seychelles, en 2011. « C’est un pari que nous allons relever », déclare Mike Lafleur, optimiste quant aux chances de ses protégés.
Mais ce groupe a aussi quelques barreurs présents aux JIOI 2011. Ainsi, Christopher Bon et Michel Hosseny participeront à leurs deuxièmes JIOI en août prochain. « C’est une bonne chose d’avoir ces deux barreurs dans le groupe. Ils auront de l’expérience », commente encore Mike Lafleur.
Si le groupe a été mis sur pied, par contre, les attributions n’ont toujours pas été distribuées. Ainsi, personne ne connaîtra le support qui lui sera attribué avant les JIOI. « Nous souhaitons maintenir le flou autour de la question. Il ne s’agit pas de dévoiler ses batteries avant la compétition. »
Pourtant, la mise sur pied du group est déjà un événement en lui-même. La MYA est la première fédération à dévoiler son groupe, ce dont se félicite Mike Lafleur. « En fait, en composant l’équipe, nous voulons projeter les athlètes à La Réunion. On a commencé à travailler sur les Jeux dès 2011, mais là, nous devons passer à l’étape supérieure. »
Cette étape supérieure, comme Mike Lafleur l’appelle, constituera d’une série de stages et de compétitions à Maurice et à l’étranger. « Le dossier de la préparation des barreurs est déjà prêt. Nous attendons seulement le feu vert des autorités pour la mise en application. »
Selon Mike Lafleur, cette équipe est tout à fait prête pour tenir tête à l’opposition. « Les barreurs auront toute la préparation nécessaire. » Il avance également qu’il n’y a aucune surprise dans ce groupe. « C’est un groupe qui a bien travaillé et dont nous sommes amplement satisfaits. Maintenant, nous allons mettre sur pied la stratégie en vue des JIOI. »
Une stratégie qui devra forcer les athlètes à comprendre le plan d’eau réunionnais, mais surtout à avoir une connaissance approfondie des adversaires. « Lors de la Coupe de l’océan Indien, nous avions eu un aperçu de nos concurrents. Nous savons qui ils sont et nous pourrons mettre à profit ces connaissances. »
Mais pour arriver à ses fins, l’entraîneur national demande également un investissement de la part des autorités. « Nous avons besoin de frottements et de stages pour nous aguerrir », ajoute Mike Lafleur.
En attendant, le groupe s’entraînera à Grand Baie sous la férule de Mike Lafleur. « Nous devons profiter au maximum des séances d’entraînement afin de nous préparer pour les Jeux. »