O’Brian Brasse a fait un nouveau pas en direction du titre de champion de Maurice en dominant l’avant-dernière journée du championnat de laser 4.7 samedi sur le plan d’eau de Grand-Baie. Malgré une performance en dents de scie, le barreur a retenu sa première place à l’issue de la journée.
« La question est presque réglée », lance l’entraîneur national,l Mike Lafleur. Selon le technicien, O’Brian Brasse a déjà le titre en main. « Il ne lui reste qu’à gérer son avance. Et samedi prochain, il sera couronné champion de Maurice de laser 4.7. »
Les trois courses de samedi ont souri à trois barreurs différents. La première manche est revenue à Adrien Lacaz, qui s’impose devant O’Brian Brasse et Nehaz Rughony. Au deuxième tour, c’est Rughoony, considéré jusqu’ici comme la bonne surprise des championnats, de faire parler la poudre. Mieux : il termine devant Brasse et Lacaz.
À ce moment, O’Brian Brasse a toujours l’avantage. Mais ne souhaitant pas voir s’éloigner le trophée, il barre de mieux en mieux lors de la troisième manche. Il sera le premier à traverser la ligne d’arrivée, s’adjugeant ainsi un total de 11 points depuis le début de la compétition il y a bientôt un mois. « Il a montré tous ses talents de barreur. On a vu qu’il a progressé. C’est devenu un barreur agressif, qui se bat, qui a appris à lire la course. C’est là son plus gros atout », explique Mike Lafleur.
Vu que O’Brian Brasse est quasi-assuré du titre, la surprise pourrait venir de quelqu’un d’autre. L’entraîneur national, lui, miserait bien une petite pièce sur Adrien Lacaz ou Nehaz Rughony. « Mais il ne faut pas trop prévoir. Les deux sont deux farouches combattants. Ça se jouera sur le fil. » À titre d’information, seulement deux points séparent Adrien Lacaz, deuxième, de Neaz Rughony, troisième. « C’est la lutte pour la deuxième place qui risque d’être encore plus intéressante. »
Les deux jeunes barreurs sont d’ailleurs l’une des grandes satisfactions de ce début de saison. « Ils sont sortis de nulle part et sont venus titiller les meilleurs. O’Brian Brasse n’a pas eu la partie facile avec eux. C’est une bonne chose pour la voile. » La dernière journée du championnat est prévue ce samedi. Le plan d’eau de Grand-Baie accueillera les jeunes barreurs pour leur dernier baroud. « Je pense que ceux qui ont raté leur championnat voudront récupérer au moins une victoire dans une manche. Mais je sais que ce sera dur pour tout le monde », souligne le coach.
Après le championnat de laser 4.7, les barreurs n’auront ni le temps ni l’occasion de se mettre au repos, puisque le 16 mars ils seront en lice pour la Coupe de la République. Le plan d’eau de Grand-Baie accueillera les barreurs pour cette deuxième compétition de l’année. « Tous les barreurs sont admis », précise Mike Lafleur. Tous les supports sont concernés par cette compétition (laser radial, laser 4.7 et optimist). « Là encore, on peut prévoir une belle journée de compétition acharnée. »