Le barreur O’Brian Brasse a pris une option sur les championnats nationaux de laser optimist en dominant, samedi dernier, la deuxième journée de la ligue disputée sur le plan d’eau de Grand-Baie. Il se retrouve solidement ancré à la première place.
Si tout se passe bien, ce samedi, O’Brian Brasse sera couronné champion de la saison 2012. « Il a fait de gros progrès. Ce qui se traduit par une meilleure maîtrise de son bateau », commente Mike Lafleur, l’entraîneur national. Sur le plan d’eau de Grand-Baie, il a accru son avance en tête du classement en terminant premier des deux manches. Maintenant, il n’attend que l’heure de son sacre.
Cependant, la deuxième journée a été marquée par la belle remontée de William Orange. Ce dernier, huitième à l’issue de la première journée, a progressé de six places au classement général. Il est deuxième derrière O’Brian Brasse, à moins de cinq longueurs. Adrien Lacaz a lui chuté de sa deuxième place, Jean-Michel Lacaz a laissé la troisième place à John Siniska, qui est remonté de la quatrième à la troisième place. « Ce qui est bien, c’est qu’on tient un podium de barreurs qui ont progressé. La dernière manche n’en sera que plus intéressante », avance encore le technicien.
Les championnats sont aussi l’occasion pour Mike Lafleur de dresser un bilan de la saison écoulée. Selon lui, il y a toutes les raisons d’être satisfait. « Nous avons retrouvé la compétition régionale avec la Coupe de l’océan Indien. » Maurice, rappelons-le, a réalisé une bonne performance à La Réunion pour la première édition de la Coupe de l’océan Indien. Anaëlle Felicie avait pris la médaille d’or à l’île soeur. O’Brian Brasse avait pris la médaille d’argent en optimist, alors que Vandamme Lafleur avait pris le bronze. « C’est l’indication que la voile se porte bien. En nous présentant à la Coupe de l’océan Indien, Nous avons créé un boost-up pour la discipline. »
Toujours selon le coach, il règne une bonne ambiance au sein de la discipline. Une ambiance qu’il attribue à une synergie entre le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), la Mauritius Yachting Association (MYA) et la région de l’océan Indien. « Ceci explique cela. Tout se passe bien entre les instances. Et ça rejaillit sur la discipline. »
Maintenant, il s’agit de se concentrer sur la saison à venir. Une année charnière, à en croire Mike Lafleur. « L’année prochaine, nous irons aux Seychelles pour la Coupe de l’océan Indien. » D’ailleurs, les différents championnats nationaux serviront de qualificatifs pour la sélection. « Les championnats sont la première phase de qualification. Puis, l’année prochaine, nous organiserons une phase finale pour désigner ceux qui iront aux Seychelles. »
Parallèlement, l’idée est aussi de travailler sur une stratégie qui verra les barreurs arriver aux JIOI de 2015, à La Réunion, avec la meilleure préparation. « Il s’agit d’avoir une certaine suite dans les idées. Ce qui veut dire que nous devrons opter pour la continuité en vue des JIOI. » La saison connaîtra son apogée la semaine prochaine, avec la remise des prix de la Ligue. Les barreurs auront un peu de repos, avant d’attaquer à nouveau en janvier.