Photo illustration

Ally Peerbux était poursuivi en cour de district de Port-Louis sous trois accusa- tions, notamment pour un vol commis sous la menace d’un canif. Il avait plaidé non-coupable de vol et de possession d’articles obtenus illégalement.

Il lui était reproché d’avoir extirpé le 20 octobre 2016 Rs 500 d’un certain Santosh à l’ex-Weigh Bridge STC Road, menant au Granaray Parking, à Port-Louis, et ce alors qu’il était muni d’un canif. Lors de l’enquête policière, le caporal Kissoon avait accompagné ladite victime sur les lieux de l’incident. Cette dernière avait montré ou elle avait stationné son véhicule et où elle s’était fait agresser par Ally Peerbux, qui aurait pris la fuite après lui avoir volé de l’argent.

Le policier avait remarqué que des caméras CCTV sur les lieux couvraient l’endroit où l’accusé aurait pris la fuite. Toutefois, après visionnage, il ne devait trouver aucune image de l’accusé prenant la fuite après son méfait. L’accusé avait été arrêté le 26 octobre 2016, après que la victime l’ait revu et alerté la police présente de l’incident passé.

L’accusé devait pour sa part soutenir que la victime avait consigné de fausses déclarations contre lui. Il devait expliquer qu’il travaille comme marchand ambulant et qu’il s’était procuré des couteaux qu’il vendait. Selon lui, la victime n’avait pas apprécié qu’il lui avait vendu un couteau à Rs 500 alors qu’un autre client l’avait, lui, acheté à Rs 200. En raison d’une version contradictoire donnée par la victime et prenant en considération le fait que l’accusé n’avait pas été vu sur les caméras CCTV, le magistrat devait ainsi décider de rejeter les accusations portées contre lui.