La Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Sud passe en revue une liste de malfrats pour déterminer si l’un d’eux a déjà fréquenté le City College de Port-Louis dans le passé, en vue de faire la lumière sur un vol à main armée qui s’y est déroulé mardi après-midi. Les hommes de l’assistant commissaire de police (ACP) Hemant Jangi et du surintendant Sailesh Kumar Behary pensent que les deux bandits ont une bonne connaissance du collège.
Les deux malfrats sont passés à l’arrière de l’établissement où se situe un parking peu fréquenté et normalement sans surveillance. Puis, ils se sont dirigés directement vers le bureau où les élèves paient leur mensualité, confirmant qu’ils savent où se situe la caisse. Ce matin, la CID de Port-Louis et les éléments de la Field Intelligence Unit étaient au City College pour un constat. Selon nos renseignements, ils étaient sur la piste d’un premier malfrat dont l’arrestation serait imminente.
De son côté, le directeur de l’établissement, Rashid Soobadar, a déclaré que le vol s’est déroulé vers 13 heures mardi. « La cour était calme et les élèves étaient en classe. Puis, deux malfrats encagoulés se sont introduits dans l’établissement en passant par l’arrière où ils ont menacé le portier avec un sabre. Ils se sont dirigés vers la caisse où ils ont intimidé les employés avant de s’enfuir avec Rs 200 000, qui représente les fees payés par nos élèves mardi », déclare-t-il au Mauricien. Le directeur soutient qu’il n’y a eu aucun blessé, même si un employé a tenté d’empêcher les deux voleurs de s’enfuir. Ces derniers ont refait le chemin inverse et ils ont pris la fuite sur des bicyclettes. Rashid Soobadar tient à rassurer les parents d’élèves au niveau de la sécurité et précise que c’est la première fois que le City College fait face à un tel incident. D’ailleurs, comme l’établissement est doté de caméras de surveillance dans la cour, les enquêteurs ont pu comprendre le déroulement de ce braquage. Ainsi, ils ont pu noter la corpulence des voleurs et la manière dont ils ont procédé.
Les enquêteurs ont également vérifié les images CCTV des rues dans cette partie de la capitale pour déterminer dans quel direction le duo a pris la fuite. Entre-temps, les activités au collège se sont déroulées normalement ce mercredi matin, avec une forte présence policière. « Je souhaite que les coupables soient arrêtés au plus vite », dit notre interlocuteur.