L’adolescent de 14 ans et son cousin Vipin Mudhoo, âgé de 24 ans, soupçonnés d’être les auteurs du vol commis au City College durant la semaine, resteront en détention policière pendant le week-end. Ils ont été traduits au tribunal de Port-Louis vendredi, où une accusation provisoire de vol avec violence a été retenue contre eux. La police a objecté à leur remise en liberté conditionnelle, soutenant qu’ils peuvent manipuler les preuves, interférer avec des témoins et s’enfuir. Ils devront comparaître à nouveau devant cette instance le 14 juillet.
C’est le mineur, élève du City College, qui a donné le nom de son complice au cours d’un interrogatoire serré jeudi au bureau de la CID de Port-Louis Sud. Au cours de cet exercice, l’adolescent a admis qu’il avait lui-même monté ce plan de vol, étant donné qu’il connaît les moindres recoins de l’établissement. Comme les autres élèves, il devait lui aussi s’acquitter de ses frais de scolarité mensuels le 4 juillet. « Je savais qu’il y aurait de l’argent dans le bureau où se trouve la caisse », a-t-il déclaré aux hommes du surintendant Sailesh Kumar Behary. Il a alors donné ces informations à son cousin récidiviste, qui lui a expliqué comment procéder. Le jour du vol, tous deux ont emprunté deux bicyclettes et le collégien a pris un sabre appartenant à un proche. Vipin Mudhoo s’est, lui, procuré un autre en cours de route. Ils sont alors ensuite passés par l’arrière de l’établissement, qui donne sur la Citadelle, pour commettre le vol. Puis ils se sont enfuis par le même chemin.
L’adolescent a avancé « qu’une fois sur la colline », son cousin lui a demandé de « chercher un récipient » pour y dissimuler l’argent. À son retour, Vipin Mudhoo lui a alors remis Rs 35 000, prétextant que le butin n’était pas conséquent. « C’est à la radio que j’ai su qu’on avait volé Rs 200 000 », explique le mineur. Il dit avoir dépensé tout l’argent en deux jours.
La police soupçonne l’adolescent d’avoir commis un autre vol chez un habitant de Pailles, un membre de sa famille, où il aurait emporté des bijoux et une somme de Rs 100 000. Il devra donner des explications sur cette affaire également.