Muhammad Rashid Lalloo (alias Manoune) a comparu hier devant la magistrate Renuka Dabee siégeant en instance criminelle de la Cour intermédiaire et a été condamné à trois ans de servitude pénale. Ce marchand ambulant de 48 ans répondait d’une accusation de « larceny with external breaking » sous l’article 309 (1) du Code criminel et de « possession of property obtained unlawfully » en vertu de l’article 40 du Code pénal. 
Tout a commencé avec une déclaration de la nièce du prévenu à la police à la suite de plusieurs vols à son domicile. La jeune femme soupçonnait deux personnes : son mari et son oncle. Muhammad Lalloo avait un casier judiciaire lourd et a déjà été inculpé pour des affaires de vol. Plusieurs appareils électroménagers ont disparu de la maison de sa nièce, notamment une machine à coudre, un fer à repasser, un lecteur CD et une échelle.
Aux enquêteurs et à la cour, Muhammad Lalloo a reconnu que les objets volés appartiennent au mari de sa nièce. Il a aussi déclaré qu’il avait attendu le départ de sa nièce pour s’introduire avec le mari dans la maison.